Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Nos destinations > Pays/régions > Écosse : 6 lieux où se sentir au bout du monde
Écosse : 6 lieux où se sentir au bout du monde

Écosse : 6 lieux où se sentir au bout du monde

13 mars 2019 |

Par Sarah Lachhab, du blog French Kilt

Nature. Authenticité. Histoire. L’Écosse, avec ses paysages solitaires, est une destination qui touchera au cœur les candidats au dépaysement le plus total, en leur offrant des escapades uniques et surprenantes, et néanmoins souvent faciles d’accès. Voici 6 lieux à l’ambiance de bout du monde.

John O’Groats

Ce village du Nord de l’Écosse se trouve littéralement à la fin de la route : c’est l’extrémité de la Grande-Bretagne continentale. On pourrait facilement relier les Orcades ou les Shetland en sautant dans un ferry, et pourtant John O’Groats a des allures de bout du monde. On y vient pour admirer le fameux panneau qui indique les distances pour Édimbourg, les Shetland ou encore… New York. Un petit port adorable qui donne envie d’y rester pour se retirer loin de tout.

john ogroats ecosse bout du monde

John O’Groats, Écosse      ©  Stefano_Valeri/Shutterstock

L’île de Sainte-Kilda

L’un des lieux les plus isolés – et les plus méconnus – d’Écosse est probablement l’île de Sainte-Kilda, qui se trouve à plus de 160 km des côtes. Y accéder, déjà, s’avère compliqué : on ne peut y aller qu’à bord d’un petit bateau, qui, bien souvent, ne peut même pas accoster tant l’océan est caractériel. L’île a été habitée pendant deux millénaires au moins, mais, en 1930, les derniers habitants ont quitté Sainte-Kilda, car les conditions de vie devenaient trop critiques. Aujourd’hui, on peut y visiter les vestiges du village et faire le tour de cette île bloquée dans le passé.
Infos pratiques : pour visiter l’île, il faut s’inscrire à une excursion à la journée au départ de Tarbert (Harris), Uig (Lewis) ou Dunvegan (Skye), et compter un budget de 250 £ par personne. Il faut environ 4h pour atteindre l’île.

L’archipel des Orcades

Tout au nord de l’Écosse, cet archipel est un paradis pour les passionnés d’archéologie. Certains vertiges, aujourd’hui protégés, sont vieux de 5 000 ans. Quand on visite les Orcades, on a littéralement l’impression de remonter dans le temps. Certains de ces lieux sont bien sûr très fréquentés, tels Skara Brae, un village enseveli, ou le cercle de pierres de Brodgar (fans d’Outlander, tentez votre chance…). D’autres, en pleine nature, sont accessibles gratuitement, comme le Barnhouse Settlement non loin des pierres de Stenness, ou les tombes collectives d’Unstan.
Infos pratiques : on peut prendre l’avion depuis Édimbourg, Glasgow, Inverness ou Aberdeen, ou prendre le ferry depuis Scrabster, Aberdeen ou Gill’s Bay. Sur place, on utilise sa voiture de location ou les transports en commun.

cercle de pierres de brodgar ecossebout du monde

Cercle de pierres de Brodgar, Écosse      ©  Nils Z/Shutterstock

Eagle Brae

Perdus dans l’arrière-pays d’Inverness, tout au fond du Glen Strathfarrar, les cabanons d’Eagle Brae sont uniques. Tenus par Mike et Pawana, ce sont de véritables cocons où l’on peut se couper du monde tout en profitant de la nature écossaise aux alentours. Chaque petit détail de ces chalets écologiques a été pensé avec amour, à commencer par la décoration, chaleureuse et authentique. Une base parfaite pour un séjour loin de tout, à l’écoute de soi.

La presqu’île de Saint-Ninian

Nichée dans l’archipel des Shetland, tout au nord de l’Écosse, cette presqu’île est très mystérieuse et donne, en quelques instants, l’impression d’être au bout du bout. On y accède par un banc de sable, une sorte de double plage, où les vagues arrivent de chaque côté. La presqu’île n’est pas bien grande, on en atteint facilement la pointe. On peut encore y voir les ruines de la chapelle Saint-Ninian, construite en l’honneur du saint écossais ayant développé le catholicisme dans le pays. En 1958, un enfant a découvert un trésor vieux de 3 000 ans, alors ouvrez l’œil !
Infos pratiques : descendre le long de la B9122 jusqu’à Bigton et suivre les panneaux.

presqu'ile de st ninian ecosse bout du monde

Presqu’île de St-Ninian, Écosse      ©  Marcin Kadziolka/Shutterstock

The World’s End Pub, sur le Royal Mile d’Édimbourg

Pour finir sur une blague, on glisse un mot sur le coin aujourd’hui le plus dense de toute l’Écosse, le Royal Mile d’Édimbourg ! Et pourtant, au Moyen Âge, c’était pour certains le bout du monde. Jusqu’en 1764, des fortifications entouraient Édimbourg et l’un des principaux points d’entrée de la ville s’appelait le Netherbow Port et se trouvait sur le Royal Mile. Chaque personne souhaitant entrer devait s’acquitter d’une taxe, si bien que les édimbourgeois les plus pauvres ne pouvaient se permettre de sortir de la ville, au risque de ne plus pouvoir rentrer. Aujourd’hui encore, l’emplacement du Netherbow Port est marqué par un tracé au sol, entre High Street et Canongate, et un pub, au coin, porte le nom de The World’s End Pub, en souvenir de cette frontière imaginaire.
Infos pratiques : The World’s End Pub, 2 High Street, Édimbourg.

➤ Pour d’autres expériences de bout du monde : 8 îles sans voiture à explorer.

Image à la une : Île de Sainte-Kilda, Écosse © Corlaffra/Shutterstock
Laissez un commentaire