Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Nos destinations > Pays/régions > En Ariège, à la poursuite des hommes préhistoriques
En Ariège, à la poursuite des hommes préhistoriques

En Ariège, à la poursuite des hommes préhistoriques

Mis à jour le 26 novembre 2018 | ,
Publié le 11 novembre 2011

Par Renée, rédactrice pour le guide Evasion

Il y a des milliers d’années, les hommes préhistoriques ont élu domicile en Ariège, dans des grottes où ils ont laissé des traces bien visibles. Me voici à leur recherche…

Grotte de Niaux : suivez le guide !

Je suis tout excitée à l’idée de découvrir la grotte de Niaux, célèbre pour ses peintures datant d’il y a 14 000 ans, pendant la période magdalénienne. J’ai pris soin de réserver à l’avance, sinon, il est quasi impossible d’y entrer. Baskets aux pieds, polaire sur le dos, nous partons sous la houlette de notre guide Jean-Noël. Il nous a donné à chacun une grosse lampe de poche, car il n’y a pas d’électricité dans la grotte pour mieux la protéger.

Des peintures exceptionnelles

Au cours des 800 m de marche en file indienne dans des galeries aux dimensions impressionnantes, Jean-Noël. nous fait repérer les graffiti laissés par les visiteurs au… XVIIe siècle. Puis nous débouchons dans l’immense Salon Noir : sur les murs, des points et des signets, dont on ignore la signification véritable, mais aussi des bisons, chevaux, bouquetins très reconnaissables. Quel émerveillement de contempler ces peintures réalisées il y a 140 siècles !

Dans les grottes : de la vache ou du bison ?

Loin d’être rassasiée, j’ai envie de visiter d’autres grottes de la même époque. Dans la grotte de la Vache, m’attend une profusion d’objets décorés en os et en bois de cervidés, ici une tête de lionne, là un cheval au galop. Et comme la grotte de Bedeilhac est toute proche, je décide d’aller y faire un tour, car elle abrite des bas-reliefs en argile – tête de cheval, bison, etc –, des modelages uniques au monde !

Une rivière bien cachée

Puisque ces visites m’ont mise en appétit, pourquoi m’arrêter en si bon chemin ? Direction la rivière souterraine de Labouiche. Un escalier mène à 40 mètres dans les entrailles de la terre, jusqu’à la cathédrale, couverte de stalactites et de stalagmites, mais aussi de fistuleuses en forme d’aiguille creuse. Encore 20 mètres de descente, et on embarque. Une fois les galeries traversées, où les formes fantomatiques se succèdent, on parvient à la cascade Salette dont on entend le grondement. Pour le spéléologue Norbert Casteret, qui l’explora en 1935, la rivière Labouiche était « la plus sensationnelle des excursions souterraines » !

Et vous, vous avez d’autres loisirs en Ariège à proposer ? Allez-y !

 

Laissez un commentaire