Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Découvrir le Japon

Nos destinations > Pays/régions > 11 raisons d’aimer le Japon
Découvrir le Japon

11 raisons d’aimer le Japon

Mis à jour le 30 novembre 2018 | ,
Publié le 23 juin 2015

Extrait du guide Évasion Japon

Le Japon est si divers que chaque voyageur peut avoir une raison et une motivation différentes pour découvrir l’archipel. Le pays offre en effet un grand choix d’activités et de visites : jardins ordonnés, cacophonie des salles de jeux, temples de la consommation, châteaux médiévaux… Nous vous proposons une sélection d’inspirations classées par thèmes. Vous trouverez forcement votre bonheur !

La culture pop

Aujourd’hui en vogue dans le monde entier, la culture pop japonaise se rencontre presque à tous les coins de rue de Tokyo. Akihabara concentre un grand nombre de magasins de mangas et d’anime, mais aussi les spécialistes de jeux vidéo. Entre deux achats, les otaku se détendent dans les étonnants maid cafés. Si vous voulez rencontrer des cosplayers, jeunes déguisés en héros de dessin animé, c’est à Harajuku que ça se passe (le dimanche en particulier). Osaka possède aussi sa « ville électrique », pendant que Kyoto, à rebours de son image traditionnelle, a ouvert un passionnant musée du Manga.

L’harmonie des jardins

Même si on trouve de magnifiques jardins dans tout le pays, Kyoto est très certainement le meilleur endroit pour découvrir leur variété. Chaque temple y possède son petit bout de verdure, qu’il soit de style zen, en forme de « jardin-paysage » ou de « jardin-promenade ». Celui du Tenryu-ji entre en harmonie avec la montagne d’Arashiyama, couverte d’érables ; celui du Ryoan-ji étale ses graviers délicatement ratissés ; celui du Kokedera est composé de plus de 120 mousses différentes. Les grands parcs de Tokyo présentent des profils bien différents : le jardin du sanctuaire de Meiji Jingu attire par milliers les amateurs d’iris alors que le Shinjuku Gyoen est un endroit idéal pour fêter hanami sous les cerisiers en fleur.

Shinjuku Gyoen,Tokyo,Japon

Le jardin de Shinjuku Gyoen, Tokyo, Japon      © Sean Pavone/Shutterstock

 

Le thé et ses rituels

De nombreux lieux à Tokyo tels que les hôtels, les musées ou les jardins disposent d’espaces réservés et proposent d’assister à une authentique cérémonie du thé. Essayez par exemple celle du musée d’art Nezu, à Aoyama. Dégustez un thé vert et des pâtisseries à Nakajima no ochaya, un charmant pavillon de thé niché dans le jardin de Hama-rikyu. La boutique Ippodo Chaho, à Marunouchi, propose une belle sélection de thés matcha ou sencha, tout comme les échoppes du quartier de Yanaka. À Kyoto, la rue Hanamikoji abrite les mystérieuses maisons de thé fréquentées par les geishas. La rue Ninenzaka vous permettra de faire des achats de qualité, en particulier de thé poussant aux portes de la ville, du côté d’Uji et Nara.

La ferveur des temples et des sanctuaires 

Le pays possède presque autant de temples que d’habitants ! Ceux qui se trouvent sur le mont Koya sont très vénérés. La montagne sacrée est en effet truffée de temples bouddhiques et cache un gigantesque cimetière moussu. Nikko possède parmi les plus beaux sanctuaires shinto du pays, peints et dorés. Kyoto n’est pas en reste, et vous aurez vraiment du mal à choisir : le pavillon d’Or demeure, de loin, le plus célèbre. Kamakura se targue de son ancienneté et de la noblesse de ses temples, mais à ce petit jeu, c’est Nara qui l’emporte ! Enfin, Tokyo, malgré sa modernité, possède des sanctuaires incontournables, dont le temple du Senso-ji à Asakusa et le sanctuaire de Meiji Jingu à Harajuku.

pavillon d'or, Kyoto, Japon

Le pavillon d’Or, Kyoto, Japon      © Sean Pavone/Shutterstock

La gastronomie

Parfois déroutante pour nos palais, la cuisine japonaise semble d’une infinie variété. Réputée pour son raffinement, où le choix d’ingrédients de saison, l’élégance de la présentation et la subtilité du goût se conjuguent, la kaiseki ryori est considérée comme le summum de l’art culinaire nippon. Si vous voulez la goûter, sachez qu’elle est chère, mais vous ne serez pas déçu. À côté de ces sommets culinaires, des dizaines d’autres styles et spécialités s’offrent à vous : d’abord les incontournables sushis, qui font la fierté de Tokyo. Mais c’est un arbre qui ne saurait cacher la forêt : les okonomiyaki et le shabu-shabu d’Osaka, les yakitori et les teppanyaki, les udon ou les soba (pâtes de blé et de sarrasin) sauront chacun à leur manière vous contenter… On vous met au défi de tout goûter  !

Le cinéma

Si vous avez été marqué par Les Sept Samouraïs d’Akira Kurosawa, qui se déroule dans le Japon médiéval, foncez visiter le château d’Himeji. Si l’atmosphère des films de Yasujiro Ozu vous est chère, prévoyez une soirée dans le Golden Gai à Shinjuku, minuscule quartier où les bars de poche s’alignent à touche-touche. Une excursion sur les plages de Kamakura et d’Enoshima, fréquentées par les surfeurs, vous rappellera l’ambiance rêveuse de A Scene at the Sea de Takeshi Kitano. Les rues de Gion et de Pontocho, fréquentées par les geishas, vous plongeront au milieu d’une fresque de Kenji Mizoguchi. Enfin, les fans d’anime et de mangas rendront visite à Hayao Miyazaki au musée Ghibli, avant de faire le plein de figurines à Akihabara.

Retrouvez notre sélection de 10 films qui donnent une envie irrépressible d’aller au Japon.

château d'Himeiji, Japon

Le château d’Himeiji, Japon      © Dr_Flash/Shutterstock

Les sources thermales et les bains

Les sources thermales (onsen) sont nombreuses aux environs de Tokyo, en particulier à Hakone, petit village de montagne planté en face du mont Fuji. Si vous voulez prendre un bain dans la capitale, pourquoi ne pas essayer Ooedo Onsen Monogatari à Odaiba ? C’est un parc à thème consacré aux bains traditionnels, avec 14 sources différentes, où vous pourrez passer la journée. Du côté de Kyoto, le village de Kurama cultive son charme et continue de faire vivre son modeste onsen traditionnel. Un endroit idéal pour s’initier…

L’architecture contemporaine

Depuis les années 1960, Tokyo ne cesse de se réinventer. Chaque décennie est marquée par de grands projets urbains, toujours plus innovants. À Shinjuku, il faut grimper au 45e étage de la mairie de Tokyo, construite par Kenzo Tange, pour admirer la Cocoon Tower. Le quartier de Marunouchi, qui vient d’être entièrement repensé, s’enorgueillit de son Forum international de Tokyo, énorme baleine transparente aux lignes effilées. Les quartiers d’Omotesando et d’Aoyama abritent de beaux bâtiments contemporains : Dior, Chanel, Prada et les autres rivalisent ici d’originalité et d’audace. À Roppongi, Roppongi Hills, Tokyo Midtown et le très beau Centre national d’Art de Tokyo ont transformé le quartier. Odaiba préfigure quant à lui le Tokyo de demain, à nouveau bouleversé par l’obtention des J.O. de 2020.

Prada,Tokyo,Japon

Immeuble Prada, Tokyo, Japon      © Tupungato/Shutterstock

Les arts traditionnels

Les deux formes de théâtre les plus classiques sont le , qui se pratique avec des masques, et le kabuki, caractérisé par de somptueux costumes et décors. Le Théâtre national de  se situe à Harajuku alors que le théâtre Kabuki est installé à Ginza. On peut assister à des spectacles presque toute l’année. Originaire d’Osaka, le bunraku (théâtre de marionnettes traditionnelles) peut être découvert au Théâtre national de Bunraku. Enfin, pour ceux qui rêvent de voir un combat de sumo, c’est à Ryogoku que cela se passe. Attention, les billets sont difficiles à obtenir !

L’artisanat 

Laque, poterie, théières en fonte, kimonos, couteaux ou estampes, l’artisanat japonais est d’une richesse et d’un raffinement rares. Kyoto est assurément le meilleur endroit pour découvrir et acquérir quelques pièces. À Osaka, ce sont tous les objets liés à la cuisine qui remplissent les échoppes. À Tokyo, le Japan Traditional Crafts Aoyama Square d’Aoyama offre un aperçu complet de l’artisanat japonais ; à Shiodome, le magasin The Tolman Collection vend de jolies estampes anciennes ; à Roppongi, enfin, dans le magasin Nishikawa, vous pouvez acheter des kimonos, des obi (ceinture) ou de la vaisselle. Si vous appréciez particulièrement la papeterie, les boutiques Isetatsu à Yanaka ou Itoya à Ginza vous surprendront. L’Oriental Bazaar d’Omotensando vous fournira de multiples cadeaux à rapporter dans vos valises.

Pots décorés et peints

Pots décorés et peints      © Elena Yakusheva/Shutterstock

La mode

Tokyo s’est imposée comme une ville qui compte dans l’univers de la mode. Les rues d’Aoyama sont jalonnées de boutiques de créateurs du cru, tandis qu’Omotesando accueille les plus grandes griffes du luxe mondial. Ginza est le royaume des grands magasins, les fameux depato (pour department store). On y trouve absolument tout ce dont peut rêver un fashionista. Si vous recherchez des pièces originales, c’est du côté de Harajuku (au grand magasin Laforet par exemple) et à Shibuya (Shibuya 109) qu’il faut courir : des modes naissent chaque jour dans Center Gai

À lire aussi : les lieux et sites incontournables au Japon.

Photo en une: Le temple de Kiyomizu-dera, Japon ©Bule Sky Studio/Shutterstock
Laissez un commentaire
Pour construire votre voyage
Pour construire votre voyage