Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Découvrir le Japon

Nos destinations > Pays/régions > Itinéraire gastronomique au Japon
Découvrir le Japon

Itinéraire gastronomique au Japon

Mis à jour le 30 décembre 2019 | ,
Publié le 20 décembre 2019

Par Lola et Sébastien, du blog Freelensers

Le Japon est une terre de culture, spiritualité, nouvelles technologies et, sans aucun doute, de gastronomie. Eldorado des fins gourmets, le pays offre une palette de saveurs aussi variées que délicieuses. En effet, chacune des 47 préfectures du Japon a ses spécialités et le pays regorge de trésors gastronomiques qui font sa réputation. Libérez vos papilles et embarquez pour un voyage gourmand en 10 étapes, du nord au sud de l’archipel !

Découvrez 10 spécialités japonaises à goûter absolument.

Un ragoût réconfortant à Hokkaido

Notre voyage commence à Hokkaido, la grande île au nord du Japon. Rythmée par des hivers rudes, la cuisine de Hokkaido a des allures rustiques réconfortantes. Pour se réchauffer, rien ne vaut un délicieux ishikari-nabe : ce ragoût de choux a la particularité d’être cuisiné avec des morceaux de saumon, algues nori et pommes de terre. Un plat copieux qu’il est recommandé de déguster avec un verre de Sapporo, célèbre bière japonaise, brassée dans la ville du même nom.

ishikari nabe japon hokkaido specialite gastronomique

Ishikari-nabe      © Mintra Chumpoosueb/Shutterstock

Un délice sucré-salé à Niigata

Faisons un saut sur Honshu, l’île principale de l’archipel japonais. À Niigata, au nord, les gourmands trouveront leur bonheur dans un bol de tare-katsu donburi. Ce plat à base de tranches de porc frit sur lit de riz gluant est servi avec une sauce tare sucrée-salée, à base notamment de mirin, agrume japonais bien connu. Sobre mais délicieux, c’est un plat très apprécié des petits comme des grands.

Tokyo et ses sushis les plus frais du Japon

La capitale du Japon, Tokyo, saura ravir les amateurs de sushis. Au marché de poisson de Tsukiji, on peut déguster ces spécialités dès le matin : à peine sortis de l’eau, les poissons sont découpés et prêts à être savourés dans les petits restaurants du marché. On dit que ce sont les sushis les plus frais du monde. À consommer sans modération !

Nagoya, royaume du miso-katsu

À Nagoya, dans le Chûbu, la spécialité locale s’appelle miso-katsu. Elle est constituée d’un plat copieux à base d’escalopes de porc panées arrosées de sauce miso. Un délice ! On trouve également d’excellents karaage, ces ailes de poulets caramélisées et saupoudrées de graines de sésame. Une spécialités gastronomique à croquer à toute heure de la journée en balade ou dans un izakaya, ces bars japonais, accompagnés de quelques edamame.

miso katsu specialite gastronomique japon

Miso-kastu      © Kollawat Somsri/Shutterstock

Dégustation au sommet à Takayama

Non sans nous rappeler nos montagnes françaises, les Alpes japonaises réservent bien des délices. À Takayama, ne manquez pas de goûter aux mitarashi dango, ces boulettes de riz à la sauce soja. On trouve également nombre de tsukemono : ce sont des légumes en saumure dont les Japonais raffolent, car ils se conservent longtemps et sont consommables toute l’année. Été comme hiver, on mange toujours bien, à la montagne.

Le charme délicat de Kyoto

Ancienne capitale impériale, Kyoto saura émerveiller vos sens. La beauté de la ville ne doit pas éclipser sa dimension gastronomique, avec une cuisine propre au Kansai. On y trouve notamment le kyo kaiseki, un ensemble de plats assaisonnés avec goût. Le kaiseki est principalement composé de légumes de saison, de bouchées de viande et de poisson sélectionnées et présentées avec raffinement. C’est idéal pour un repas du midi léger, mais très savoureux.
Dans un style différent, les amateurs de viande auront plaisir à goûter à un délicieux shabu shabu, appelé aussi fondue japonaise. Le principe est simple : de fines tranches de viande de bœuf à tremper quelques secondes dans un bouillon et à déguster illico !

kaiseki japon specialite gastronomique

Kaiseki      © julianne.hide/Shutterstock

Osaka et sa street-food

Descendons plus encore au sud du pays pour rejoindre Osaka. Ville jeune et dynamique, elle se déguste sur le pouce. Le long de la fameuse rue Dotonbori, deux spécialités : les takoyaki (boulettes de poulpe) et les kushikatsu (brochettes frites à la viande ou aux légumes), qui constituent d’excellents en-cas, à déguster sur place ou à emporter.

Un okonomiyaki à Hiroshima

Pour déguster les meilleurs okonomiyaki du Japon, c’est sans aucun doute à Hiroshima qu’il faut se rendre. Ces étranges galettes de chou, algues nori, jambon, bonite séchée, œuf et mayonnaise ont de quoi intriguer les voyageurs, elles sont pourtant succulentes. Déguster un okonomiyaki n’est pas seulement un délice gustatif, c’est aussi un véritable spectacle : le cuisinier prépare ses galettes sur une grande plaque, face aux clients qui peuvent observer chaque étape de la préparation. Ludique et délicieux !

okonomiyaki

Okonomiyaki      © SubstanceTproductions/Shutterstock

De la fraîcheur à Miyazaki

Quittons Honshu pour l’île de Kyûshu et ses paysages incroyables. La richesse naturelle de l’île n’est pas son seul atout, car elle compte également nombre de mets gastronomiques qu’il faut goûter. À Miyazaki, le plat populaire porte le nom de hiyajiru : cette soupe de poisson froide est conçue pour se rafraîchir lors des chaudes journées d’été. On y mélange du poisson séché et du miso, que l’on verse ensuite sur un bol de riz chaud. Dégusté accompagné de légumes croquants et de gingembre, c’est un plat savoureux, très apprécié des locaux.

Okinawa, paradis et tofu sauté

Enfin, achevons notre itinéraire gastronomique au Japon par un saut à Okinawa, territoire paradisiaque à l’identité bien marquée. L’archipel, composé de plus de 150 petites îles, témoigne de la richesse culturelle du pays. Parmi la multitude de plats qui composent la cuisine de l’extrémité sud du pays, on déguste un excellent chanpurû, un plat à base de tofu sauté aux légumes, auquel on ajoute viande ou poisson. Les okinawa soba font également partie des spécialités qu’il faut tester sur place. Contrairement aux soba au sarrasin, que l’on trouve le plus souvent en voyage au Japon, ces nouilles sont fabriquées à base de farine de blé. Elles sont servies dans un bouillon de bonite, de tranches de porc et de poisson. De quoi achever avec goût ce tour du Japon.

Voilà une liste non-exhaustive qui mériterait de s’attarder sur chaque spécialité que l’on trouve au Japon. Avant de partir, petite astuce pratique : pour choisir un bon restaurant, suivez nos recommandations mais aussi celles des locaux ! Ils vous mèneront à coup sûr où l’on mange le mieux.

À lire aussi : toutes les clés pour comprendre la cérémonie du thé au Japon.

Image à la une : Sushis ©FotoSaiewicz
Laissez un commentaire
Pour construire votre voyage
Pour construire votre voyage