Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Découvrir le Monténégro

Nos destinations > Pays/régions > Monténégro : nos propositions de circuits
Découvrir le Monténégro

Monténégro : nos propositions de circuits

Mis à jour le 22 février 2018 | , ,
Publié le 19 avril 2013

Les routes spectaculaires, les sommets escarpés et les villages idylliques de bord de mer vous attirent ? Vous avez envie d’explorer les merveilles du Monténégro mais vous ne savez pas par quoi commencer ? On vous propose deux circuits à adapter selon vos envies et la durée de votre séjour :

10 jours pour tout voir (ou presque)
10 jours pour un séjour sportif

carte vietnam

10 jours pour tout voir ou presque      © HachetteTourisme

Après l’arrivée à Dubrovnik, un concentré de Monténégro s’offre au visiteur, entre petits villages, plages, balades dans la campagne, villes chargées d’histoire, incursion dans les massifs du nord et rafting sur la Tara.

Jour 1 : Dubrovnik

➤ Aéroport à 20 km S-E de la vieille ville de Dubrovnik (30 min). 50 km jusqu’à Herceg Novi (1h).

Arrivée le matin à Dubrovnik, en Croatie. Commencez par faire le tour des remparts pour apprécier la vue sur les toits de la vieille ville, puis perdez-vous dans ses ruelles, entre échoppes, monastères et palais vénitiens. En fin de journée, partez pour Herceg Novi, au Monténégro, à l’entrée des bouches de Kotor. Nuit à Herceg Novi.

Jour 2 : Les bouches de Kotor

➤ 43 km entre Herceg Novi et Kotor (1h).

En matinée, visitez la vieille ville d’Herceg Novi puis empruntez la route qui longe les bouches jusqu’à Kotor. En chemin, arrêtez-vous à Perast pour admirer ses splendides palais. Puis prenez un taxi-boat jusqu’à l’îlot abritant l’église Notre-Dame-du-Récif. Arrivé à Kotor, baladez-vous dans la vieille ville puis montez jusqu’à la citadelle San Gio­vanni pour une vue sur la baie au coucher du soleil. Nuit à Kotor.

Jour 3 : Le parc national du Lovćen

➤ 45 km entre Kotor et Cetinje (1h).

Empruntez la route Serpentine, qui part au sud de Kotor et rejoint Cetinje en passant par le parc national du Lovćen. En chemin, faites une halte pour grimper jusqu’au mausolée de Njegoš, au cœur du parc. Vue à couper le souffle sur les sommets. Nuit à Cetinje.

Jour 4 : De Cetinje à Budva

➤ 30 km de Cetinje à Budva (40 min).

Matinée culturelle à Cetinje. Ses nombreux musées combleront les amoureux d’art et d’histoire, notamment le musée du roi Nikola et la galerie d’Art du Monténégro. Ensuite, rejoignez Budva et passez l’après-midi dans cette perle de l’Adriatique. Profitez de l’animation en soirée. Nuit à Budva.

Jour 5 : De Budva à Petrovac

➤ 20 km de Budva à Petrovac (30 min).

Le matin, lézardez sur une plage de la riviera, comme celle de Jaz. Vous pouvez aussi louer un kayak et trouver une crique isolée sur l’île Sveti Nikola pour plus de tranquillité. Dans l’après-midi, en vous rendant à Petrovac, faites une halte au monastère de Reževići, un coin de paradis en­touré de cyprès. Finissez la journée à Petrovac, où vous passerez la nuit.

Jour 6 : Le parc national du lac Skadar et Podgorica

➤ 25 km de Petrovac à Virpazar (35 min). Puis 30 km jusqu’à Podgorica (30 min).

De bon matin, prenez la route pour rejoindre Virpazar et le parc national du lac Skadar. Le lac et ses marais, importante réserve ornithologique, sont à explorer en kayak ou en barque. Des visites guidées permettent de découvrir la faune et la flore du parc. Dîner dans un restaurant branché et nuit à Podgorica.

Jour 7 : Le parc national de Biogradska Gora

➤ 61 km de Podgorica à Kolašin (1h10). Puis 100 km jusqu’à Žabljak (2h30).

Partez de bonne heure pour rejoindre Kolašin. La route s’enfonce dans l’impressionnant défilé de Platije, le long de la Morača. Après un café dans un des hôtels chics de Kolašin et des emplettes pour préparer un pique-nique, vous serez en jambes pour faire le tour du très beau lac Biogradsko. Ensuite, vous poursuivrez la route qui ondule cette fois au-dessus de la rivière Tara avant de remonter vers Žabljak. Un itinéraire somptueux à faire de jour ! Nuit à Žabljak.

Jour 8 : Le parc national du Durmitor

➤ Pensez à prendre avec vous des cartes topographiques où sont signalés les sentiers. Pour les randonnées longues et difficiles, le recours à un guide est conseillé.

Au départ du superbe lac Noir, partez à la rencontre du parc. Découvrez en voiture le plateau des Lacs et ses minuscules hameaux. De nombreux sentiers au départ de la route offrent des possibilités de balades en pleine nature. Nuit à Žabljak.

Jour 9 : Le canyon de la Tara

➤ 25 km de Žabljak à Splavište (30 min), départ des excursions en rafting.

Passez une journée sur l’eau, en rafting, pour découvrir de la meilleure manière le spectaculaire canyon de la Tara. Si vous trouvez les gorges asséchées en plein été, randonnez sur les hauts plateaux de Sinjajevina. Nuit à Žabljak.

Jour 10 : Retour à Dubrovnik via Plužine et Nikšić

➤ 57 km de Žabljak à Plužine (2h). Puis 70 km jusqu’à Nikšić (1h15). Enfin 100 km jusqu’à Dubrovnik (2h).

Départ tôt le matin pour rejoindre Dubrovnik. La route panoramique entre Žabljak et Plužine est sublime et donne envie de s’arrêter à chaque virage ! Pour déjeuner, faites un stop à Nikšić, deuxième ville du pays par sa taille. Vous y ferez une halte bienvenue dans un restaurant ou une brasserie dans l’air du temps pour couper une journée très routière. Si vous partez le lendemain, optez pour une nuit à Cavtat, jolie station balnéaire à deux pas de l’aéroport de Dubrovnik.

carte vietnam

10 jours pour des vacances sportives      © HachetteTourisme

Un cocktail sportif pour les amoureux des grands espaces ! Le nord montagneux du pays offre une infinité de possibilités de randonnées et des paysages grandioses, dans une nature encore sauvage. Après une belle découverte du lac Skadar, vous finirez votre périple sur les plages aux eaux translucides de la côte.

Jour 1 : La vallée de la Zeta et Žabljak

➤ Aéroport à 20 km S de Podgorica (30 min). 130 km jusqu’à Žabljak (2h).

Arrivée à Podgorica. Prenez la direction de Žabljak, dans le massif du Durmitor, en passant par la vallée de la Zeta. Arrêt obligatoire au spectaculaire monastère d’Ostrog, encastré dans la falaise. Rejoignez Žabljak en début d’après-midi : faites connaissance avec le parc national du Durmitor en vous rendant à la source Čelina par le sentier bordant le lac Noir. Nuit à Žabljak.

Jours 2 et 3 : Le parc national du Durmitor

➤ Pensez à prendre avec vous des cartes topographiques où sont signalés les sentiers. Pour les randonnées longues et difficiles, le recours à un guide est conseillé.

Les bons marcheurs se lanceront dans l’ascension du Bobotov Kuk, un must de la région (poss. de dormir en refuge). Pour des randonnées plus faciles, privilégiez celles vers le lac Zminje ou le point de vue de Ćurevac qui surplombe les gorges de la Tara. Le deuxième jour, offrez-vous quelques frissons en survolant en parapente le massif depuis Savin Kuk. L’après-midi, vous aurez encore le temps d’une chevauchée sur les hauts plateaux. Nuits à Žabljak.

Jours 4 et 5 : Le canyon de la Tara

23 km de Žabljak à Splavište (30 min). Départ des excursions en rafting au pont Đurđevića sur la Tara. Puis 65 km jusqu’à Kolašin (1h15).

Deux jours au fil de l’eau dans le canyon de la Tara. De nombreuses agences proposent des sorties en rafting avec nuit sous la tente ou en campement. Un must, plus ou moins impressionnant selon la saison. Première nuit à Žabljak ou Splavište, deuxième nuit à Kolašin.

Jours 6 et 7 : Le parc national de Biogradska Gora

Pensez à prendre avec vous des cartes topographiques où sont indiqués les sentiers de randonnée (encadré p. 283). Pour les randonnées longues et difficiles, le recours à un guide est conseillé.

Le parc national de Biogradska Gora regorge de sentiers balisés. Entre ses pentes boisées de magnifiques forêts de hêtres, ses prairies d’altitude couvertes de fleurs, ses croupes arrondies et ses crêtes ensoleillées, le décor change sans cesse et montre une nature miraculeusement préservée. Pour vous en rassasier à pleins poumons, prévoyez au moins une nuit sous les étoiles dans un ekokatun (écovillage) à Vranjak ou Goleš. Le paradis sur terre !

Jour 8 et 9 : Le parc national du lac Skadar

91 km de Kolašin à Virpazar (1h50).

Sur la route vers Virpazar et le lac Skadar, faites une halte au monastère de Morača, qui possède une splendide iconostase. Arrivé au bord du lac, louez un kayak pour partir à la découverte de la faune qui se cache dans ses marais et sur ses rives. Le deuxième jour, enfourchez un vélo et partez à la découverte des pistes balisées qui explorent les alentours du lac. Entre la boucle de 17,5 km facile dans la vallée de la Crmnica et les 65 km de rives en dents de scie du lac, vous aurez le choix entre plusieurs itinéraires. En route, prenez le temps de piquer une tête ou de vous arrêter chez des producteurs locaux. Nuits à Virpazar.

Jours 10 : Petrovac et ses plages

➤ 25 km de Virpazar à Petrovac (30 min). Puis 50 km jusqu’à l’aéroport de Podgorica (1h).

Pour cette dernière journée, offrez-vous un repos bien mérité à la plage. Depuis Petrovac, vous pourrez rejoindre les jolies criques de Drobni Pijesak, Rijeka Reževići ou Lučice. Snorkeling et farniente au soleil pour les derniers souvenirs de vacances avant de reprendre l’avion à Podgorica.

Pratique : ce circuit est à effectuer entre avril et octobre pour éviter la saison hivernale, durant laquelle le nord du pays est enneigé. Pour le rafting sur la rivière Tara, le débit d’eau varie beaucoup selon la saison : pour un maximum d’action, privilégiez le printemps, après la fonte des neiges ; pour une session plus calme, les mois d’été sont parfaits.

Image à la Une : le monastère d’Ostrog ©davduf
Laissez un commentaire