Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Nos destinations > Pays/régions > Montréal : 7 festivals de musique à ne pas manquer
Montréal : 7 festivals de musique à ne pas manquer

Montréal : 7 festivals de musique à ne pas manquer

Mis à jour le 30 novembre 2018 |
Publié le 27 décembre 2016

Par Marion du blog Allez Gizèle

On sait que les Montréalais sont friands de fête et de musique, surtout l’été, quand les températures clémentes et le ciel bleu inondent la métropole québécoise. Mais quels sont les festivals de musique à ne pas rater à Montréal ? La réponse en sept propositions éclectiques qui raviront les fans d’électro comme les inconditionnels de musique de chambre !

L’Igloofest

Période : janvier

Faire la fête en plein air au beau milieu de l’hiver québécois, un pari complètement fou ? C’est en tout cas le défi que relèvent chaque année des milliers d’habitants de Montréal, qui se pressent sur les quais du fleuve Saint-Laurent pour assister aux concerts de l’Igloofest, improbable festival électro par -20 degrés. Le concept ? Revêtir sa plus belle tenue de ski flashy, ambiance Les Bronzés font du ski, braver le froid canadien et venir se déhancher qu’il neige ou qu’il vente sur les dance floor en plein air de l’Igloofest. La programmation : electro et terriblement dansante, un mal bien nécessaire pour supporter les températures extrêmes. À faire au moins une fois dans sa vie.

Festival de musique de chambre de Montréal

Période : février à juin

Que les réfractaires aux musiques actuelles se rassurent, à Montréal, la musique de chambre est elle aussi à l’honneur. Créé par le violoncelliste Denis Brott en 1995, le Festival de musique de chambre de Montréal a lieu chaque année pendant l’été et se concentre autour de la salle Bourgie, la salle Pollack, le théâtre Maisonneuve et la place Ville-Marie. Hommage à des grands compositeurs comme Beethoven en 2017 ou thématique plus générale, l’événement qui s’étale sur plusieurs mois est considéré comme l’un des événements du genre en Amérique du nord.

Festival international de jazz de Montreal

Période : juin-juillet

Depuis plus d’une trentaine d’années, le Festival international de jazz de Montreal fait vibrer le cœur des Montréalais au son des trompettes et des pianos. Installé dans le Quartier des spectacles chaque été, l’événement, qui alterne spectacles payants et show gratuits, rassemble des millions de visiteurs, au point d’avoir été qualifié de « plus grand festival de jazz du monde » en terme d’affluence par le Guinness World Record. L’idée, imaginée au départ comme un moyen de faire venir à Montréal les amateurs de jazz vivant aux États-Unis, a rapidement conquis le cœur des Québécois. À chaque édition, les grands noms se succèdent, du monstre Ray Charles à Jamie Cullum ou Dizzy Gillespie.

Le Festival de Jazz de Montréal ©joseph s l tan matt/Shutterstock

Le Festival de Jazz de Montréal      © joseph s l tan matt/Shutterstock

Piknic Electronik

Période : tout l’été 

Le Piknic Electronik constitue pour beaucoup d’habitants de Montréal le pendant estival de l’Igloofest. Il faut dire que l’événement, qui a lieu de mai à octobre sur les pelouses du parc Jean-Drapeau, revêt des allures de célébration du retour de l’été. C’est sous le Calder, une sculpture en acier monumentale devenue peu à peu l’emblème du festival, que se retrouvent les Montréalais chaque dimanche, entre amis ou en famille, pour profiter d’une bonne dose de musique et de la douceur des températures estivales. Avec ses deux scènes, l’une plutôt axée artistes internationaux, l’autre qui fait la part belle aux artistes locaux, le Piknic a vu émerger de nombreux grands noms de la scène électro. Attention, shorts, lunettes de soleil et bonne humeur sont de rigueur !

Les FrancoFolies de Montréal

Période : juin

Si l’on connait tous les célèbres FrancoFolies de La Rochelle, qui se déroulent chaque année en Charente-Maritime, bien peu d’entre-nous savent qu’il existe un lointain cousin québécois, débarqué en 1989 outre-atlantique et baptisé « Les FrancoFolies de Montréal ». Que vous soyez fan de Gilbert Bécaud, inconditionnel d’Oxmo Puccino ou nostalgique des Rita Mitsouko, il y a fort à parier que vous trouverez votre bonheur chaque mois de juin du côté du Quartier des spectacles.

Osheaga

Période : fin juillet

Attention, programmation incroyable ! Si vous aimez les grands noms du rock, le festival Osheaga va vous ravir. Fondé en 2006, l’événement au nom étrange a vu défiler des têtes d’affiches impressionnantes : Arcade Fire, Metronomy, Florence and the Machine, Radiohead ou The Cure ont déjà foulé la scène du parc Jean-Drapeau ou de l’île Sainte-Hélène, où le festival a lieu chaque été. Et pour ceux qui s’interrogeraient sur la signification exacte du mot « Osheaga » (prononcé « O – shi – ga »), sachez que les créateurs du festival affirment que Jacques Cartier en personne aurait entendu les premiers habitants de la région désigner par ce terme les Européens fraîchement débarqués. À vérifier !

Osheaga, Montréal ©FOTOimage Montreal/Shutterstock

Osheaga, Montréal      © FOTOimage Montreal/Shutterstock

Mutek

Période : fin août

Résolument avant-gardiste, le festival Mutek allie concerts de musique électronique et performances visuelles et numériques époustouflantes. Ce festival qui se déroule pendant une semaine dans le Quartier des spectacles de Montréal investit notamment le Sat, la Société des arts technologiques, équivalent montréalais de La Gaîté Lyrique à Paris. L’occasion de découvrir la crème de la crème de la musique expérimentale actuelle ou de s’alanguir sur l’herbe du centre-ville en goûtant à l’une des spécialités des foodtruck présents sur place. Si le Mutek a acquis au fil des années une réputation planétaire, le festival reste encore aujourd’hui un rendez-vous de passionnés et de pionniers, avides de nouvelles expériences immersives et musicales.

Image à la Une : Bonsecours Market, Montréal, Québec ©Richard Cavalleri/Shutterstock
Laissez un commentaire