Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Nos destinations > Pays/régions > Où séjourner à Gran Canaria ?
Où séjourner à Gran Canaria ?

Où séjourner à Gran Canaria ?

Mis à jour le 3 décembre 2018 |
Publié le 14 juin 2016

Gran Canaria est, par sa superficie, la troisième île de l’archipel des Canaries. Avec ses paysages variés, elle attire nombre de voyageurs. Si la majorité des visiteurs étrangers se basent dans l’un des complexes balnéaires de la côte sud (vers Maspalomas-Playa del Inglés et Puerto de Mogán), il est tout à fait possible de trouver des points de chute très agréables (et moins chers !) dans le reste de l’île. Alors, où séjourner à Gran Canaria ?

Las Palmas de Gran Canaria, animation et urbanité

Las Palmas est la capitale de Gran Canaria et fait partie des 10 plus grandes villes d’Espagne. Ses airs hispano-canariens, presque sud-américains, lui confèrent un visage de métropole très active, aux influences multiples. Vegueta, le cœur ancien de la ville, est un véritable musée à ciel ouvert, avec sa cathédrale Santa Ana et ses architectures aux styles variés. Plus loin c’est la calle Castillo, bordée d’anciennes habitations et palais, qui vous escorte jusqu’à la mer. Rendez-vous au port de plaisance et au parc Doramas pour prendre le pouls de cette ville animée : de nombreuses fêtes y sont organisées toute l’année, ne les manquez pas !

Infos pratiques
Budget : moyen à élevé.
Points forts : c’est ici qu’est situé le port principal de l’île, ce qui en fait un point de chute idéal pour visiter le reste de l’archipel. Animée et proche des plages, la capitale ravira les amateurs de shopping et les fêtards qui aiment être proches de tout. C’est aussi l’une des villes canariennes à l’histoire la plus riche, ce qui ne déplaira pas aux passionnés de patrimoine.
Points faibles : les touristes sont nombreux et les tarifs peuvent être assez élevés.
Adresse : l’Atlanta (calle Alfredo L. Jones) est un charmant hôtel récent, aux chambres spacieuses, à quelques mètres de la plage et du parc Santa Catalina. Parfait pour profiter des avantages de la ville ! Env. 100 €/nuit.

Las Palmas, capitale de Gran Canaria © gumbao/shutterstock

Las Palmas, capitale de Gran Canaria      ©  gumbao/shutterstock

La côte nord, patrimoine et nature

Moins touristique que la région de Las Palmas, la côte nord offre à la fois bourgades typiques au riche patrimoine et longues excursions au cœur d’une nature préservée. À Arucas (à 12 km O de Las Palmas), vous voici dans le plus grand centre de culture bananière de la côte nord, avec son rhum labellisé Arehucas et sa célèbre pierre bleue. À la recherche d’un peu plus de calme ? Firgas (à 10 km O d’Arucas) est une bourgade perchée à 1 400 m d’altitude : elle tire sa renommée de son eau minérale et de sa très jolie fontaine du paseo de Gran Canaria, qui vaut à elle seule le détour ! La vallée d’Agate (à 29 km O d’Arucas) et le parc naturel de Tamadaba (à env. 35 km SO d’Arucas) vous feront hésiter entre des randonnées dans de magnifiques plaines volcaniques sur les traces des Guanches ou dans de somptueuses forêts d’épineux, aux bords des ravins et aux pieds de pics montagneux.

Infos pratiques
Budget : moyen.
Points forts : la région jouit de merveilles patrimoniales et naturelles, tout en restant moins fréquentée que le Sud ou la capitale. Depuis Puerto de las Nieves, vous rejoindrez facilement Santa Cruz de Tenerife.
Points faibles : la circulation reste difficile en haute saison et les plages se font rares.
Adresse : La Hacienda del Buen Suceso, à Arucas (carretera de Arucas a Bañaderos, km 1), vous propose de dormir au milieu des bananiers. Chambres douillettes, très bon restaurant, Jacuzzi, sauna et piscine. Comptez de 115 à 135 €/nuit.

cenobio de valeron

Cenobio de Valerón, Gran Canaria      © Fulcanelli/shutterstock

Le Sud, farniente et fiesta

Avec sa succession de stations balnéaires, c’est la région la plus prisée des touristes. Vous y trouverez longues étendues de sable blanc, restaurants et bars de plages, boîtes de nuit : tout pour des vacances festives les pieds dans l’eau en somme ! La station de Maspalomas-Playa del Inglés (à env. 50 km SO de Las Palmas) tire son épingle du jeu avec ses préservées dunas de Maspalomas, s’étendant sur des kilomètres. Plus intime, Puerto de Mogán (à 25 km O de Maspalomas) est connu comme le « Saint-Tropez grand-canarien ». Last but not least, les plages de la région sont connues pour être particulièrement gay-friendly !

Infos pratiques
Budget : bon marché.
Points forts : la région sud est idéale pour des vacances soleil à petits prix. Ses stations balnéaires, très bien équipées, sont souvent accessibles dans des formules all-inclusive à des tarifs très intéressants.
Points faibles : la grande affluence des touristes, ainsi que le manque de charme de la plupart des complexes hôteliers.
Adresse : si vous souhaitez changer des nombreux hôtels géants de la région, direction le Lopesan Baobab Resort, à Maspalomas-Playa del Inglés (calle Mar Adriatico, 1), un établissement à la décoration d’inspiration africaine détonante. Chambres épurées, neuf piscines et de nombreux restaurants. Comptez toutefois plus de 100 € la nuit.

gran canaria dunas de maspalomas

Dunas de Maspalomas      © Anilah/shutterstock

Le centre de l’île, randonnées et authenticité

Le centre de l’île est un concentré de nature sauvage et petits villages typiques. Sur la côte est, ne manquez pas Telde (à 22 km S de Las Palmas), ancienne capitale Guanche de l’île, ainsi qu’Agüimes (à 35 km SO de Las Palmas), perle méconnue de la région. Dans le cœur de l’île, des randonnées inoubliables qui vous attendent, entre pics et vallées, notamment celle vers le Pozo de las Nieves (à 40 km SO de Las Palmas). Plus au nord, on visite avec bonheur Teror (à 20 km SO de Las Palmas), capitale religieuse, Vega de San Mateo (à 25 km So de Las Palmas) où se tient chaque week-end l’un des plus grands marchés de l’île, et Santa Brígida (à 15 km SO de Las Palmas), célèbre pour ses grands crus. Plus difficile d’accès, la façade ouest abrite pourtant les paysages les plus somptueux de Gran Canaria, à l’image des terres volcaniques du parc naturel de Tamadaba (à 50 km SO de Las Palmas).

Infos pratiques
Budget : moyen.
Points forts : des paysages à couper le souffle, de nombreuses randonnées vers des points de vue magiques, le tout préservé du tourisme de masse. Loin des grands complexes bétonnés, vous y trouverez un grand nombre de casas rurales (gîtes), notamment du côté de Santa Brígida. Sur la côte est se situe l’aéroport international de Gran Canaria.
Points faibles : la région est parfois désertique et les routes pour y accéder sont très sinueuses. La côte ouest est particulièrement difficile d’accès. Prudence, donc.
Adresse : dans les environs de Cruz de Tejeda, on craque pour El Refugio (calle Cruz de la Tejeda s/n), un hôtel rural idéalement situé pour les randonneurs. Entre 65 et 75 €/nuit.

Image à la Une : maisons colorées à Teror ©holbox/shutterstock
Vos commentaires

nous avons bien trouvé la plage d’ AYUGERO sur la côte nord ouest de GRANDE CANARIE « au dela des bananeraies » mais celles ci sont sous plastique !!!quant au « ravissant petit port de pêche de PUERTO DE SARDINA »les résidences bétonnées et inachevées enlaidissent le paysage ….et que dire du pauvre phare du même nom au milieu des gravats ….heureusement la montagne nous a offert des paysages de nature préservée ….aucun commentaire pour les plages du sud on s’attendait au massacre !!!

Laissez un commentaire
Pour construire votre voyage
Pour construire votre voyage
Vos commentaires

nous avons bien trouvé la plage d’ AYUGERO sur la côte nord ouest de GRANDE CANARIE « au dela des bananeraies » mais celles ci sont sous plastique !!!quant au « ravissant petit port de pêche de PUERTO DE SARDINA »les résidences bétonnées et inachevées enlaidissent le paysage ….et que dire du pauvre phare du même nom au milieu des gravats ….heureusement la montagne nous a offert des paysages de nature préservée ….aucun commentaire pour les plages du sud on s’attendait au massacre !!!

Laissez un commentaire