Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Découvrir l'Andalousie

Nos destinations > Pays/régions > Andalousie : que rapporter (à part de beaux souvenirs) ?
Découvrir l'Andalousie

Andalousie : que rapporter (à part de beaux souvenirs) ?

Mis à jour le 3 décembre 2018 | ,
Publié le 29 juillet 2016

Par Isa du blog Let’s Go

Lorsque l’on entend le mot Andalousie, on pense au folklore typique : flamenco, art maure, huile d’olive… Mais l’Andalousie, c’est bien plus que ça ! La région espagnole ne cesse en effet de renouveler ses attraits, tout en restant bien ancrée dans ses traditions. Et si, dans votre valise, vous rameniez des belles choses andalouses, tantôt traditionnelles, tantôt modernes ?

De l’huile d’olive

Traverser des champs d’oliviers à perte de vue vous mettra la puce à l’oreille : l’huile d’olive, c’est sacré en Andalousie. C’est plus qu’une spécialité locale, c’est un art de vivre (oui, rien que ça !). Il n’y a pas un seul plat, une seule tapas ou même un seul dessert où vous n’en trouverez pas. La région possède d’ailleurs une quinzaine d’AOC et d’AOP. L’huile d’olive andalouse a beaucoup de caractère : elle est plus colorée et plus parfumée que les huiles conventionnelles que l’on trouve sur le marché français. Pour être sûr d’acheter une bonne bouteille, sélectionnez une huile vierge extra, dont les olives ont été pressées à froid et mécaniquement. Jaén est LA province de l’huile d’olive ! Un tour à la Casa del Aceite à Baeza vous fera tourner la tête tant les choix sont nombreux.

Du vin ou du vinaigre de Jerez

Le vignoble d’Andalousie est un territoire aride, qui ne pardonne aucune erreur. De cette région émerge cependant l’un des vins les plus connus au monde : le fino, autrement dit le Jerez. Ce vin blanc produit dans la région de Jerez de la Frontera est fortifié avec de l’eau de vie : cela en fait un apéritif très apprécié dans le monde entier (les Britanniques l’ont même renommé Cherry…). Si le vin n’est pas votre passion, rapportez plutôt un vinaigre de Jerez pour agrémenter vos plats. On trouve les produits de Jerez dans toutes les épiceries fines d’Andalousie !

Un azulejo

Les Espagnols maîtrisent à merveille l’art de la faïence. Dans toutes les régions du sud de l’Espagne et du Portugal, et en particulier en Andalousie et en Algarve, les azulejos ornent les rues, les monuments, les façades de restaurants et même les intérieurs de particuliers ! Cette technique héritée de l’occupation maure peut aussi bien représenter des scènes bibliques que des motifs géométriques. Colorés et extrêmement décoratifs, les azulejos constituent de superbes éléments de décoration. Vous trouverez des boutiques de céramique sur tout le territoire andalou, notamment dans le quartier sévillan de Triana, spécialisé dans cet art depuis le Moyen-Age. Le mercado de Triana propose des nombreux étals de belle céramique.

Azulejo de Notre Dame de la Paix et de l'Espérance, Cordoue

Azulejo de Notre Dame de la Paix et de l’Espérance, Cordoue      © MATTES René/hemis.fr

Un éventail

Les Sévillans sont toujours extrêmement apprêtés, même lorsqu’il s’agit uniquement de se balader. Sortir un samedi soir à Séville, c’est croiser de nombreuses femmes (de 20 à 80 ans !), vêtues de leurs plus belles toilettes. L’éventail fait toujours partie de leur attirail, même lorsqu’elles ne dansent pas le tango ! C’est autant un accessoire de mode qu’un objet utile pour combattre les folies du mercure. Les abanicos andalou sont extrêmement colorés, et certains d’entre eux peuvent être très ouvragés (broderie, dentelle, crochet…). Traditionnellement, le manche est en bois. Instrument utilitariste ou décoratif, à vous de voir comment vous allez vous en servir !

Du jambon

Le jamón ibérico est l’un des jambons les plus réputés au monde. Et pas besoin de vous offrir des grands crus comme le jabugo pour que vos papilles dansent ! On trouve des jambons à tous les prix, aussi bien dans les supermarchés que dans les épiceries fines spécialisées. Cependant, si vous avez un petit budget, préférez un Serrano, qui reste meilleur marché que le jamón ibérico. En Espagne, on mange rarement le jambon en grandes tranches fines, on lui préfère des petites tranches, plus pratique à déguster en tapa. Si vous n’êtes pas sûr de savoir quel jambon a votre préférence, offrez-vous une dégustation gourmande dans un bar à tapas !

Tapas espagnols

Tapas espagnols      © Lucky_elephant/shutterstock

Du cuir de Cordoue

Cordoue est une ville médiévale qui a gardé un fort héritage maure. Autrefois ouvragé et même travaillé à la feuille d’or, la tradition du cuir ne s’est pas perdue, même si les artisans se font de plus en plus rares. Le cuir de Cordoue est gaufré, c’est-à-dire qu’il est manipulé pour former des ornements en relief. Si vous souhaitez un tableau ou une tenture en cuir véritable de Cordoue, il faudra cependant y mettre le prix !

Un souvenir tauromachique

Si la corrida est une discipline plus décriée que jamais, elle a occupé une place primordiale dans l’histoire et dans l’imaginaire andalou. Ronda, ville décrite par l’auteur américain Hemingway, féru de tauromachie, est le lieu idéal pour s’imprégner de cette tradition. Après votre visite de la fameuse Plaza de Toros de la Maestranza, à Séville (l’un des monuments les plus visités de la région), vous pourriez bien rapporter un souvenir du musée de Tauromachie, comme une affiche vintage reprenant l’iconographie du début du siècle.

Portrait de picador à la Plaza de Toros de la Real Maestranza, Séville

Portrait de picador à la Plaza de Toros de la Real Maestranza, Séville      © ESCUDERO Patrick/hemis.fr

Des biznagas

Si ce souvenir-ci est rapidement périssable, c’est aussi l’un de plus beaux. Le biznaga est un bouquet de jasmin, traditionnellement vendu dans les rues de Málaga en été. En plus de vous accompagner avec leur sublime odeur entêtante, les fleurs vous aideront à lutter naturellement contre les moustiques !

Un châle flamenco

Le flamenco est l’âme de la région. Colorées et ouvragées, les robes flamenco sont presque des œuvres d’art. Il y en a pour toutes les bourses, mais si vous souhaitez une véritable robe manufacturée en Andalousie, il faudra compter au minimum 300 €. Pour les plus petits budgets, le châle flamenco est une belle alternative, et peut être plus facile à porter au quotidien !

Festival de flamenco, Ronda

Festival de flamenco, Ronda      © DEGAS Jean-Pierre/hemis.fr

Un objet en osier de Málaga

L’une des spécialités de la ville balnéaire est le travail de l’osier, aussi bien sous forme de rideaux, de paniers ou de meubles. De manière générale, les fibres végétales sont un artisanat traditionnel très répandu dans toute la région.

Un livre ancien

Les collectionneurs et bibliophiles seront ravis de constater que l’on trouve de nombreuses librairies anciennes en Andalousie. On n’en compte pas moins d’une dizaine rien qu’à Séville, dont la librairie Los Terceros, spécialisée dans l’histoire de Séville. La librairie Rocid, dans le quartier de Nervion, est également une mine d’or pour les amateurs.

Image à la Une : détail d’un azulejo, Séville ©Circumnavigation/shutterstock
Laissez un commentaire