Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Nos destinations > Pays/régions > Québec, sur la route de Charlevoix
Québec, sur la route de Charlevoix

Québec, sur la route de Charlevoix

Mis à jour le 30 novembre 2018 | ,
Publié le 29 août 2011

Par Laurent Gontier, auteur du Guide Évasion Québec

Québec à quelques 50 km dans mon dos, le nord-est droit devant, j’entre en Charlevoix. Les collines couvertes de pins et d’érables évoquent la haute montagne. En contrebas, le Saint-Laurent scintille au soleil, semblable à une mer de nuages qui cacherait de profondes vallées. Comme déposée sur l’onctueux relief que l’on n’a pas jugé utile d’entailler, la route sera ainsi tout du long, évoluant en de grandes ondulations verticales où la voiture paraîtra tour à tour plonger puis émerger des amples vagues de bitume.

Kilomètre 36 – Baie Saint Paul : « Les peintres avaient raison »

Ils l’ont peint et repeint, ce village en bord de baie à la luminosité si particulière. Galeries et restaurants se succèdent le long de l’adorable rue principale aux jolies maisons de bois. J’imagine la beauté des lieux sous la neige et le ciel d’hiver. En attendant, une visite au Centre d’exposition s’impose. Son architecture audacieuse abrite une surprenante collection d’œuvres contemporaines de toutes disciplines ainsi que des expositions temporaires. Je retrouve la rue animée où de forts bons restaurants me tendent les bras. Dont un Mouton Noir

Kilomètre 54 – Pèlerinage à Cap aux Oies

Après le joli bourg des Éboulements, je plonge à droite la minuscule route pentue qui dégringole à travers bois jusqu’au rivage. Là, à Cap aux Oies, j’avais passé jadis un merveilleux week-end dans une cabane au milieu des érables, entre colline et fleuve. Le silence du printemps rompu seulement par les cris des oies migrant en formation. Il existe là une plage de galets parfaite pour qui cherche le calme et la tranquillité.

Kilomètre 69 – Escale technique et cabanes à patates

« Ginette, c’est incontournable ! » m’avait soutenu Sophie. La cabane à patates de Sainte-Irénée sert la meilleure poutine de Charlevoix. Dans la foule qui se presse pour passer commande, je repère une poignée d’habitués qui préfèreraient mourir plutôt que de renoncer à leur barquette de frites. Armé de la mienne, je traverse la route et l’ancienne voie ferrée et gagne une table de bois postée sur la digue qui s’avance dans les eaux immenses du Saint-Laurent.

Kilomètre 88 – La clim’ et le musée de Charlevoix…

A La Malbaie, je m’enfonce dans le quartier rupin de Pointe-au-Pic. De fort belles maisons s’élèvent sur ce promontoire qui domine le fleuve. Au cours de la première moitié du siècle passé, les riches citadins de Montréal et de Québec venaient y fuir la chaleur malsaine des villes. Ils descendaient le fleuve à bord d’élégants bateaux blancs pour rejoindre ici le luxueux Hotel Fairmont ou leurs résidences privées dont beaucoup sont aujourd’hui des maisons d’hôtes. Puis, on inventa la climatisation et, bientôt, cette coûteuse transhumance estivale perdit de son intérêt. À l’entrée de la ville, le musée de Charlevoix raconte tout cela fort bien, et plus encore. Ses collections explorent et initient au patrimoine historique et ethnologique de la région.

Kilomètre 154 – Baie-Sainte-Catherine, et c’est assez !

Après Saint-Siméon, la route plonge dans l’arrière pays et entaille les denses forêts de pins mouchetées de lacs. Au bout s’arrête Charlevoix, devant les clapotis de la rivière Saguenay. Des bateaux (www.croisieresaml.com) y attendent les visiteurs venus de loin en masse pour rendre hommage aux baleines qui remontent le Saint-Laurent au début de l’été. Ca tangue un peu mais le spectacle est à la hauteur. Un ballet lent et délicat au cours duquel les cétacés se devinent plus qu’ils ne se dévoilent. Perçant l’eau égale de leur dos, ils nous saluent d’un jet puissant et partent, indolents, vers Tadoussac, plus au nord où je ne les suivrai pas.

Et vous, vous êtes déjà allé au Québec ? Vous avez des coins préférés ? Partagez-les !

Retrouvez d’autres idées d’itinéraires dans le guide Evasion Québec.

Laissez un commentaire