Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Découvrir le Québec

Nos destinations > Pays/régions > Québec : si vous aimez…
Découvrir le Québec

Québec : si vous aimez…

Mis à jour le 30 novembre 2018 | ,
Publié le 10 mai 2016

Il y a 1001 raisons d’aimer le Québec ! Pour vous permettre de sélectionner vos visites selon vos envies nous vous proposons une sélection d’inspirations, classées par thèmes.

L’esprit nordique

Pour un avant-goût du Nord tout en restant dans le Sud, il suffit d’aller au Biodôme de Montréal, qui recrée cinq écosystèmes des Amériques. La route de la Baie-James, au cœur de la taïga, et la route du Nord, qui mène à Chibougamau, sont des préludes à l’immensité des territoires nordiques. Mais pour les avertis, rien ne vaudra les sensations fortes du Grand Nord lui-même, dans le Nunavik.

La culture amérindienne

Mohawks, Montagnais, Cris… le Québec recense pas moins de dix nations amérindiennes prises entre acculturation et renouveau culturel. Pour une première initiation, préférez la réserve de Kahnawake, les villages de Wendake, Odanak et Mashteuiatsh. Séjournez auprès des autochtones en Baie-James, en Abitibi, en Côte-Nord, en Mauricie et en Lanaudière.

Danseur de Pow wow

Danseur de Pow wow      ©  Alina R/shutterstock

Les festivals 

De juin à août, les festivals se succèdent à Montréal : Festival de jazz, Juste pour rire, Francofolies, Nuits d’Afrique… En août, Osheaga, le plus important festival de musique au Canada, attire les stars internationales et des artistes émergents au parc Jean-Drapeau. En hiver, Montréal en Lumière, axé sur la culture et la gastronomie, fait sortir les Québécois de leur hibernation, tout comme Igloofest, qui propose de danser dehors jusqu’au petit matin. Du côté de Québec, le Festival d’été accueille chaque année des artistes de renom et le Carnaval réchauffe les festivaliers chaque hiver depuis plus de 60 ans. Le festival Musique du bout du monde de Gaspé propose pour sa part un événement unique : la prestation d’un artiste au lever du soleil au cap Bon-Ami, dans le parc national Forillon.

Observer la faune

L’immensité de son territoire (trois fois la France métropolitaine !) comme la diversité de ses zones naturelles boisées protégées font du Québec le pays rêvé pour observer la vie sauvage. Il y a le caribou (renne) et l’orignal (élan) bien sûr, que vous croiserez sur les routes, mais aussi l’ours noir, le couguar, le lynx, le coyote et le loup que vous approcherez plus facilement dans les parcs nationaux, notamment celui de la Jacques-Cartier. Sans oublier ni les géants de l’estuaire du Saint-Laurent, baleines bleues, bélugas, rorquals, ni les phoques et leurs blanchons tout blancs que vous pourrez observer de près en bateau, en particulier sur les îles de la Madeleine. Et pour ceux qui ne veulent pas attendre, le Zoo sauvage de Saint-Félicien ou le parc Oméga permettent de voir des animaux en suivant un parcours en voiture à tout moment de l’année.

Ours dans le Zoo sauvage

Ours dans le Zoo sauvage      ©  Pack-Shot/shutterstock

Camper dans des sites exceptionnels

Pour entendre le souffle des bélugas au réveil, mettez le cap sur la baie Sainte-Marguerite, dans le parc national
du Fjord-du-Saguenay : des emplacements de camping rustique permettent ce type d’expérience unique. Mer et Monde, Bon désir et Paradis marin, aux Bergeronnes, offrent des vues imprenables sur le Saint-Laurent, dans l’un des secteurs de prédilection des baleines. Le camping du Village Vacances de Petit-Saguenay compte pour sa part de magnifiques endroits avec vue sur le fjord. Avec un peu de chance, vous pourrez, là aussi, apercevoir des baleines blanches. Aux îles de la Madeleine, le camping Parc de Gros-Cap offre de splendides vues sur les falaises rouges.

Goûter les incontournables

La table québécoise n’a peut-être pas la réputation de la gastronomie française, mais la Belle Province compte quelques spécialités bien à elle. À commencer par la célèbre poutine, cette étrange mixture composée de frites, de fromage et de sauce brune ! Issue des terroirs (tourtière du lac Saint-Jean ; pâté chinois) ou de la culture culinaire des migrants (Ah ! Les bagels de Saint-Viateur), la cuisine québécoise s’appuie sur des produits du terroir d’exception : homards des îles de la Madeleine, crevettes de Matane, fraises de l’île d’Orléans, bleuets (myrtilles) du lac Saint-Jean…

Poutine

Poutine      ©  Brent Hofacker/shutterstock

Les musées

Les amateurs d’histoire curieux de tout savoir sur la Nouvelle-France et les premiers migrants iront au musée Pointe-à-Callière de Montréal ou au musée de la Civilisation à Québec. Pour tout savoir sur la fondation de Montréal et l’histoire sociale de la métropole, filez au Centre d’histoire ou au musée McCord. Trop longtemps délaissée, l’histoire des Premières Nations et des Inuits a retrouvé toute sa place au musée canadien de l’Histoire à Ottawa et au Musée huron-wendat de Wendake.

Les parcs nationaux

Les parcs nationaux sont des sites naturels protégés uniques. Le Québec en compte près d’une trentaine représentant plus de 38 000 km2 (presque cinq fois la Corse !). Voilà autant d’occasions d’activités en plein air (randonnée, kayak, escalade, raquettes) et de nuits inoubliables en tente prospecteur ou en chalet ! Sans oublier la découverte de la flore et de la faune, des loups du parc national du Mont-Tremblant aux fous de Bassan du parc national de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé. Il y a même un parc marin, celui du Saguenay-Saint-Laurent, où l’on peut observer les baleines !

Forêt en automne

Forêt en automne      ©  Pierre Leclerc

Les Spas 

Nombreux sont les Spas au Québec. Le plus célèbre est le Spa Eastman, dans les Cantons-de-l’Est. Dans la région du Saguenay, Édouard-les-Bains est l’un des plus créatifs, en plus de se trouver sur un site exceptionnel. À Montréal, le Bota Bota, un bateau recyclé en espace design, offre une expérience unique.

Les hébergements insolites

Les endroits inhabituels ne manquent pas où poser vos bagages pour une nuit ou plus. Les parcs nationaux offrent des expériences inoubliables : formule « prêt-à-camper » (la tente est déjà installée !) avec lit et chauffage, chalet EXP perdu en pleine nature, yourte enfouie sous la neige dans le parc national du Bic ou encore tente oTENTik en plein hiver, autant d’idées de séjours au plus proche de la nature et de la vie sauvage au bord d’un lac ou en forêt. En Outaouais, le parc Oméga vous invite à découvrir la Wi-tente, inspirée de la yourte et adaptée au climat québécois. Dans les Sentiers de la nature du Zoo sauvage de Saint-Félicien, le forfait « caribou » invite les amoureux de la faune à dormir sous une tente prospecteur entouré de rennes. Magique au réveil !

Image à la Une : © EQRoy/shutterstock
Laissez un commentaire
Pour construire votre voyage
Photos
Chute-Montmorency, près de Québec
Tyrolienne du Vieux-Port de Montréal
Hôtel-musée Premières Nations, Wendake
Centre d'inerprétation de la Station de recherche des îles Mingan
L'hôtel Tadoussac
Un Béluga dans la baie de Tadoussac
L'observation des baleines dans le parc national Forillon
L'observation des baleines dans le parc national Forillon
Une baleine dans les eaux du Saint Laurent