Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Nos destinations > Pays/régions > L’île de l’Asinara et ses étonnants animaux
L’île de l’Asinara et ses étonnants animaux

L’île de l’Asinara et ses étonnants animaux

Mis à jour le 30 novembre 2018 | , ,
Publié le 8 juillet 2011

Par Nathalie Rouvert, auteur du Guide Évasion Sardaigne

Véritable paradis des amoureux de la nature et des animaux, l’île de l’Asinara regorge d’espèces protégées. Son nom vient d’ailleurs de la présence sur son territoire d’une colonie d’étranges ânes (asinello en italien) blancs et nains. Un pied posé sur l’île et vous croisez sur votre route ces curieuses petites peluches, mais aussi des tortues marines, des oiseaux…

Mystère et légende des ânes albinos

Pour les anciens, l’origine des ânes sur l’île demeure encore une énigme car plusieurs interprétations s’opposent. Au-delà de leur présence sur l’île, c’est leur couleur qui interroge. Pour certains, il s’agit d’une race endémique d’ânes albinos dont le gène à force de consanguinité est devenu dominant. Pour d’autres, il descend de l’âne d’Egypte importé au XIXe siècle par le duc de l’Asinara. Entre fantasme et réalité, les ânes fascinent encore… petits et grands !

Sur l’île de l’Asinara, des habitants ultra protégés

Si l’île de l’Asinara est classée parc natureldepuis 1997, les ânes font l’objet d’une surveillance approfondie depuis 1990 par des associations locales. Aujourd’hui on recense quelques 120 animaux et leur nombre semble en hausse, même si la consanguinité constitue un frein. Leur petite taille (moins de 1 mètre) leur permet de se faufiler tranquillement dans le maquis, aussi vivent-ils en totale liberté sur l’île. Quel que soit votre moyen de transport (vélo, 4X4 ou à pied) vous les apercevez… à vous de faire le nécessaire pour ne pas les effrayer…

Une clinique pour tortues marines

Avant même de voir le premier âne, il est possible de rencontrer des tortues de mer. En effet, juste à la sortie du débarcadère de Fornelli, une petite clinique pour tortues marines a élu domicile sur l’île de l’Asinara. Le réseau Tartanet pour la sauvegarde et la protection des tortues est financé par des fonds européens. Dans les bassins, on aperçoit des tortues plus ou moins âgées en convalescence et prises en charge par un staff compétent. Une fois guéries, les tortues sont remises à l’eau.

Oiseaux sous surveillance

Au cœur de l’île, des petits bâtiments perdus dans la nature accueillent un centre d’études de la faune, composé de scientifiques et d’étudiants de l’université de Sassari. Ici ce sont les oiseaux qui sont particulièrement observés. A l’aide de filets, ils sont récupérés, mesurés, répertoriés et bagués pour mieux en apprécier les déplacements. En effet, il s’agit d’étudier les migrations et les espèces présentes sur l’île. Plus de 86 ont été identifiées, c’est dire la richesse de cette petite île.

Prendre le maquis pour observer les espèce endémiques

A première vue, l’Asinara est de ces îles méditerranéennes où pousse un maquis typique de la région. Or, la réalité est toute autre… La flore se caractérise déjà par une grande richesse d’espèces, car près de 700 ont été référencées. De plus, à l’instar des ânes albinos, 5% sont des espèces endémiques. Le centaurea horrida ou bleuet épineux est l’espèce protégée la plus présente sur l’île et fait l’objet de nombreuses études. Amusez-vous aussi à repérer les plantes aromatiques… mais attention à ne pas les arracher, parc naturel oblige !

Et vous, vous avez d’autres idées de loisirs en Sardaigne ? Faites-en part !

Vos commentaires

ce sont des anes albinos

Ils sont albinos

Laissez un commentaire
Pour construire votre voyage
Pour construire votre voyage
Vos commentaires

Ils sont albinos

ce sont des anes albinos

Laissez un commentaire