Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Nos destinations > Pays/régions > Haute Vallée de l’Aude, au fil de l’eau
Haute Vallée de l’Aude, au fil de l’eau

Haute Vallée de l’Aude, au fil de l’eau

Mis à jour le 26 novembre 2018 | ,
Publié le 11 août 2011

Par Saskia, auteure

Une piscine, une rivière, un lac… Dans la Haute Vallée de l’Aude, de l’eau, j’en ai trouvé partout. Et comme nous sommes en terres cathares, je me suis plongée avec tout autant de délectation dans un autre élément : le passé. Avec, à la clé, quelques surprises insoupçonnables noyées dans un océan de vignes. Impossible de résister à un petit verre de blanquette, rafraîchissante et pétillante !

A Limoux, les plaisirs gourmands

A Limoux le vendredi matin, personne ne rate le marché de la place de la République. Saveurs terroirs et ambiance rugby (à XIII ! – la particularité locale) assurées à l’ombre des belles arcades. C’est ici que se préparent les bons paniers pique-nique : pâtés et saucissons de producteurs locaux, excellents fromages de chèvres, pêches, abricots, melons et tomates produits à proximité. Un régal. En quittant la ville vers le sud, la cave des Vignerons du Sieur d’Arquesest sur le chemin. Elle se visite et offre à la dégustation les grands crus de la célèbre Blanquette, des rouges bien charpentés, d’élégants blancs, de quoi trouver nectar à ses papilles.

L’eau pure d’Alet-les-Bains

Quelques kilomètres vite avalés en remontant le fleuve et les vestiges de l’ancienne abbaye d’Alet-les-Bains, les plus belles ruines de France d’après les connaisseurs, se distinguent déjà à travers les feuillages. Maisons à colombages, enceinte médiévale, le bourg est attachant, je le traverse pour rejoindre la source et munie d’une gourde et de bouteilles vides, j’attends en compagnie des habitués, bien mieux outillés que moi. A deux pas, arrêt baignade. La piscine, d’eau de source elle aussi, est parfaite pour piquer une tête. L’eau est à 24°. Sur les pelouses, les enfants préparent déjà la suite du programme. Ils ont peut-être encore le temps de traverser l’Aude en tyrolienne. L’Accro’Park est ouvert jusqu’à 18 h, à la sortie du village, non loin du Casino. Mais oui, vous ne rêvez pas, Alet-les-Bains était une ville thermale et on peut donc y tenter sa chance autour du tapis vert…

Rafting, kayak et dinosaures

Grosse agitation à l’entrée de l’Accro’Park. C’est d’ici que partent vers les gorges du fleuve, à une vingtaine de kilomètres, les excursions organisées par Alet Eau Vive. Au menu : rafting, canoë, kayak ou hydrospeed. C’est tentant. En quittant Alet, la route s’élance vers Espéraza et Quillan, toujours en longeant l’Aude. A Esperaza, le fabuleux musée Dinosauria, a été construit à quelques centaines de mètres du plus grand gisement de dinosaures d’Europe. Beaucoup plus récente, une autre époque a marqué Espéraza, celle de la chapellerie.

Et si on dormait dans une maison de maître ?

Attenant à Dinosauria, un petit musée retrace l’histoire des couvre-chefs dans la Vallée de l’Aude. Dans le bourg, une demeure exceptionnelle, la Maison du Chapelier s’est métamorphosée en chambres d’hôtes, pour une nuit dans une architecture art nouveau merveilleusement mise en valeur. Ceux qui préfèrent les lignes des années 60, choisissent de passer la nuit à Quillan, prospère bourgade industrielle de la seconde moitié du siècle dernier. L’usine Formica a fait la richesse des lieux. La Chaumière, une belle bâtisse circulaire construite pour les cadres de l’entreprise a réussi le pari de remettre au goût du jour les beaux espaces de l’époque. Sa table est probablement la meilleure de la région.

De Quillan aux gorges de l’Aude

De Quillan, la route grimpe vers les impressionnantes gorges de l’Aude, passant sous une arche connue dans tout le coin comme le Trou du Curé. Elle aboutit à Axat. C’est de là que j’aperçois la silhouette d’un des châteaux cathares les plus célèbres, celui de Puilaurens. La montée semble raide ! Une fois là-haut, aucun regret. Une vue extraordinaire s’ouvre sur la plaine du Roussillon, la chaîne des Pyrénées et la vallée encaissée de l’Aude. De retour à Quillan, pause café et rafraîchissement sur la terrasse du Palace. Vue imprenable sur la rivière, le pont Vieux et les ruines d’un ancien château fort. On est au siège de l’Union Sportive Quillan Haute Vallée et les quelques rugbymen qui tapent le carton s’amusent de notre épuisement. Goguenards, ils nous conseillent de pousser jusqu’à Puivert. En perspective, un petit lac, des pédalos, un snack où les enfants peuvent grignoter et manger des glaces. Parfait.

Et, quand on est sur le point de lever le camp, ils nous lâchent leur dernier secret : le lac de Montbel, une vaste retenue d’eau cachée dans les forêts de Chalabre. Ombre et fraîcheur garanties nous promettent-ils.

Et vous, vous avez d’autres idées de balades dans l’Aude ? Faites-en part !

Retrouvez une foule de bons plans dans le guide Evasion Aude Pays Cathare.

Laissez un commentaire