Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Découvrir la Colombie

Nos destinations > Pays/régions > Voyager en Colombie : tout ce qu’il faut savoir
Découvrir la Colombie

Voyager en Colombie : tout ce qu’il faut savoir

Mis à jour le 5 septembre 2018 | ,
Publié le 9 juillet 2018

Vous prévoyez de vous envoler pour la Colombie ? Voici notre fiche pratique afin de vous préparer pour le grand départ ! N’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin de plus de conseils.

Quand partir ?

La Colombie étant à cheval sur l’équateur, les températures et la durée diurne sont constantes quasiment toute l’année. Il y a tout de même des mois de pluie bien définis sur la quasi-totalité du pays. Décembre-février et juillet-août sont considérés comme les mois secs tandis qu’avril-mai et septembre-novembre sont pluvieux. À San Andrés et à Providencia, il pleut de juin à novembre, tandis que la période sèche va de février à avril. En Amazonie, les mois secs vont de juin à septembre et les mois pluvieux de décembre à mai, mais les deux saisons ont chacune leur charme. Sur la côte pacifique, il pleut tout au long de l’année.

Comment y aller ?

Des vols directs (env. 11h30 de vol) sont proposés par la compagnie Air France entre l’aéroport Roissy- CDG (Paris) et Bogotá. Les autres compagnies décollent d’Orly (Paris) et font une escale à Madrid.

Argent

La Colombie a pour monnaie officielle le peso dont l’abréviation internationale est COP. Il peut aussi être symbolisé par le signe $ sur les étiquettes. La plupart des banques colombiennes ne changent pas d’argent. Convertir du liquide impose donc de passer par les bureaux de change, eux-mêmes peu fréquents en dehors des aéroports internationaux.

Budget

Petit budget : env. 20 €/j./pers. (env. 70 000 COP). Vous dormirez dans des hostales ou des hôtels à petit prix, déjeunerez au marché ou dans des stands de rue et dînerez dans des restaurants simples.

Budget moyen : de 35 à 50 €/j./pers. (env. 150 000 COP). Vous dormirez dans des hôtels de bonne catégorie, parfois charmants, déjeunerez dans des restaurants simples et dînerez dans des établissements un peu plus haut de gamme. Vous pourrez vous permettre quelques activités comme des randonnées guidées, de la plongée, des cours de salsa, etc.

Budget plaisir : plus de 80 €/j./pers. (plus de 250 000 COP). À vous les hôtels de charme ou de luxe, les repas dans des restaurants réputés et les activités les plus onéreuses (montgolfière, parapente, excursion dans La Guajira, etc.).

Se déplacer en Colombie

En avion. Les compagnies aériennes colombiennes exploitent un vaste réseau de lignes intérieures. La plupart des grandes villes sont accessibles en avion, un gain de temps énorme par rapport aux trajets par voie terrestre, notamment si vous devez franchir l’une des trois chaînes montagneuses du pays. Les villes de Nuquí (côte paci que) et de Leticia (Las Amazonas) ne sont accessibles que par voie aérienne.
Pour rallier en haute saison des destinations de la côte caraïbe comme Carthagène, San Andrés, Providencia et Santa Marta, mieux vaut prendre son billet le plus tôt possible car les prix grimpent rapidement.

En autobus. Les bus se rendent à peu près partout et sont le principal moyen de rallier les différentes villes (à l’exception de l’Amazonie et de la côte pacifique). Les chauffeurs poussent souvent la clim’ au maximum, couvrez-vous donc chaudement ou apportez une couverture. Munissez-vous également de bouchons d’oreilles car des films ou de la musique forte sont diffusés même en pleine nuit. Dans certaines régions, les bus s’arrêtent régulièrement à des postes de contrôle (requisas), même en pleine nuit. Tout le monde doit alors descendre pour un contrôle d’identité et des sacs de voyage. Ne laissez pas vos affaires personnelles sans surveillance.

En voiture. Compte tenu de l’excellent réseau de transport par bus (bien plus sûr et peu onéreux), il n’est pas forcément utile d’être véhiculé. De plus, la sécurité routière est problématique en Colombie et certaines zones sont dangereuses, notamment les régions rurales et isolées. Proscrivez les déplacements de nuit et fermez bien vos portières. Si vous louez une voiture, un permis de conduire international est requis.

En bateau. Le bateau constitue dans certaines régions isolées l’unique moyen de transport. C’est notamment le cas sur la côte pacifique, où certains villages et plages, ainsi que le Parque nacional natural Utría, ne sont accessibles que par la mer. Les hôtels et les agences de loisirs se chargent d’organiser cette excursion.

Formalités

Les ressortissants de l’Union européenne n’ont pas besoin de visa pour se rendre en Colombie. Pour les voyages de moins de 90 jours, il
est seulement nécessaire d’avoir un passeport valide lors de l’entrée dans le pays, même si un billet de retour peut vous être demandé. Il est recommandé de signaler à l’agent d’immigration si vous comptez rester jusqu’à 90 jours, sinon il se peut qu’il ne vous appose un tampon que pour 60 jours. Assurez-vous également d’obtenir un tampon de départ, sous peine d’avoir des difficultés à entrer à nouveau sur le territoire colombien un jour.

Santé

Depuis le 1er avril 2017, la vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire pour entrer dans les parcs nationaux colombiens, ainsi que pour les voyageurs en provenance du Brésil et pour se rendre en Amazonie. Elle est recommandée en cas de déplacement dans certains départements, comme la péninsule de La Guajira. Ce vaccin peut être administré dans les cliniques de la Croix-Rouge partout en Colombie.
Le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) conseille cependant aux voyageurs d’être à jour dans leur calendrier de vaccination. De plus, il suggère d’être vacciné contre l’hépatite A et la typhoïde, et contre l’hépatite B et la rage pour certains voyageurs.

Pour des voyages en Amazonie, les médicaments antipaludiques sont recommandés. Il est également fortement recommandé de toujours avoir de l’antimoustique, surtout dans les régions tropicales où les maladies transmises par les moustiques telles que la dengue, le paludisme, le chikungunya et le virus Zika peuvent être présentes.

Certaines personnes réagissent mal à l’altitude (fatigue, maux de tête, nausées, etc.). Si vous arrivez directement à Bogotá (2 625 m) ou partez en randonnée dans la Sierra Nevada El Cocuy ou le massif de Los Nevados où les sommets culminent à plus de 5 000 m, ne forcez pas pendant les deux ou trois premiers jours et méfiez-vous de l’alcool.

Informations utiles

Informations touristiques. Office de Tourisme, Spectacles, concerts dans tout le pays, Site officiel des parcs nationaux.

Décalage horaire. Il y a 7h de décalage entre la France et la Colombie en été et 6h en hiver. Lorsqu’il est 12h en France l’hiver, il est 6h du matin en Colombie ; l’été, il est 5h du matin.

Téléphone. Appels de France vers la Colombie : 0057 + indicatif régional + numéro de votre correspondant. Appels de Colombie vers la France : indicatif de l’opérateur du téléphone depuis lequel vous appelez + 33 + numéro de votre correspondant sans le zéro.

Voltage. 110 V. Un adaptateur est nécessaire : les prises sont de type américain, avec deux fiches plates d’entrée.

Photo de couverture : Carthagène ©jorgeabohorquez/AdobeStock
Laissez un commentaire
Pour construire votre voyage

Colombie

22.50 €