Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Découvrir Amsterdam

Nos destinations > Villes > Amsterdam, un gay séjour…
Amsterdam, un gay séjour…

Amsterdam, un gay séjour…

Mis à jour le 3 décembre 2018 | ,
Publié le 4 août 2011

Par Natasha, auteure

L’une des plus palpitantes Gay Pride au monde aura lieu la première semaine d’août (du 5 au 7). Au programme, street parties, cinéma en plein air, activités sportives et culturelles et grande parade nautique sur le Prinsengracht. Dans ses habits arc-en-ciel, la « ville aux cent canaux » sera en pleine ébullition. Alors, prêts à voir la vie en rose ?

Bons plans à Gay city

Dès votre arrivée, rendez-vous au Pink Point dans le Jordaan. Un kiosque d’information gay et lesbien pour glaner les bonnes adresses (la ville compte le plus grand nombre de bars et clubs gays après San Francisco ! ) et un pack touriste gratuit : plan, magazines, flyers et coupons de réductions. L’Homomonument tout proche honore la mémoire des homosexuels déportés pendant la Seconde Guerre mondiale.

Love parade sur les canaux ou flânerie à bicyclette ?

On se met au tempo de la ville et on loue une bicyclette ! 400 km de pistes cyclables invitent à se perdre dans le décor magique du Siècle d’or. Vélo de ville ou de grand-mère (le fameux omafiet), à vous de choisir ! Et la balade en bateau sur les canaux ? Tout aussi indispensable pour faire moisson de points de vue inédits sur la Venise du Nord : ponts, façades patriciennes, maisons flottantes défilent dans un travelling au ralenti… Façon concert de jazz sur un bateau écolo ou dîner croisière aux chandelles ? J’avoue, je succombe à l’option gourmande du pancake boat.

Dans les cafés bruns du Jordaan

Maisons étroites et cours fleuries, gouaille populaire et boutiques cool pour bobos. Le Jordaan me rappelle un peu Greenwich Village en version néerlandaise. On y va pour ses vieux cafés bruns, les plus beaux de la ville. Chez ‘t Smalle , ouvert en 1780, le charme opère d’emblée : boiseries sombres, murs patinés par la nicotine et tireuses à bière rutilantes. Au comptoir, on m’explique que la bière s’accompagne traditionnellement d’un petit verre de genièvre. C’est le kopstoot ou petit coup sur la tête !

Rendez-vous avec Van Gogh

Au royaume de la tulipe, c’est un devoir d’aller lorgner sur les Tournesols et autres Iris du musée Van Gogh ! Autre incontournable, le Rijksmuseum et ses chefs-d’œuvre du Siècle d’or. Un conseil : achetez vos billets en ligne pour ne pas perdre de temps. Un petit air de fête m’attire sur les pelouses joyeuses de Vondelpark : farniente parmi les musiciens, fumeurs de joints, amoureux et artistes de rue. La nuit, on s’encanaille du côté de la Roseraie, spot bien connu de cruising.

Les « neuf petites rues » : lèche-vitrine à volonté

Le quartier des Negen Straatjes doit son nom aux ruelles qui relient les canaux Singel à Prinsengracht. On s’y perd avec délice, les lieux regorgent de petites boutiques insolites. Déco, mode, design, beauté, impossible de résister à l’appel des emplettes ! Razzia sur les boutons chez De Knopenwinkel, le choix est extraordinaire pour customiser sa garde-robe. Et pour l’inspiration, l’irrésistible collection de sacs à main du musée Hendrijke est à deux pas. On mérite bien une pause cocooning dans les vapeurs du Sauna Deco et son superbe décor 1920, non ?

Oostelijk Havengebied, un vent de hype sur les docks

C’est ici que vibre la nouvelle Amsterdam ! L’ancien port est un fabuleux terrain d’expérimentations architecturales : façades multicolores, murs incurvés, canaux contemporains, ponts audacieux. Les vieux entrepôts revivent, comme au Fifteen où mijote la cuisine de la star des fourneaux anglais, Jamie Oliver. Plus loin, on arpente le « boulevard design » pour flairer les dernières tendances de la création néerlandaise. Mon petit plaisir : respirer la brise marine sur la terrasse flottante du Muziekgebouw aan’t IJ, la salle de concert du XXIe siècle.

La nuit, tout est permis !

La scène gay se concentre dans le centre historique. Facile de papillonner d’un spot à l’autre, tout est question de goût. On peut commencer par un cocktail au Getto dans le quartier Rouge ou au ‘t Mandje, le plus vieux bar gay et lesbien du monde, à Zeedijk. Warmoesstrat a la réputation la plus sulfureuse avec ses bars SM et ses backrooms d’un genre extrême. Pour une ambiance plus jeune et mixte, cap sur les bars trendy de Reguliersdwarsstraat et d’Amstel. Et puis, il y a Kerkstraat, le quartier gay historique d’Amsterdam. Bref, la nuit s’annonce riche en possibilités !

Au petit matin, sur la terrasse flottante d’un vieux café, vous saisirez peut-être la signification de l’intraduisible gezelligheid, idée d’un art de vivre propre aux néerlandais. Si dans un doux instant d’égarement vous ressentez le plaisir d’être tout simplement là, c’est que la gezellig vous gagne…

Et vous, vous avez d’autres idées de sorties à Amsterdam ? Partagez-les !

Retrouver d’autres idées de balades dans le guide Evasion Amsterdam.

Laissez un commentaire
Pour construire votre voyage
Pour construire votre voyage