Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Nos destinations > Villes > La Vieille Ville de Bakou, la perle d’Azerbaïdjan
La Vieille Ville de Bakou, la perle d’Azerbaïdjan

La Vieille Ville de Bakou, la perle d’Azerbaïdjan

Mis à jour le 9 janvier 2020
Publié le 22 mai 2013

Par Mélanie, co-rédactrice du guide Evasion Azerbaïdjan et amatrice de joaillerie

 

Protégée par ses remparts qui lui servent d’écrin, la Vieille Ville de Bakou apparaît comme une perle qui n’aurait pas été cultivée. Bien que la cité fortifiée ait été classée au Patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco, elle reste encore un secret bien gardé, loin des circuits touristiques. Expertise d’un bijou nommé Bakou.

Histoires d’or

Lorsqu’on découvre la Vieille Ville de Bakou, on est frappé par les murs lisses de ses maisons, comme si des artisans joaillers les avaient limés. Ville minérale s’il en est, Bakou convoque l’Iran par les reflets dorés de ses pierres et l’architecture austère de ses bâtiments autant que la Méditerranée par la présence, calme et tranquille, de la mer Caspienne.

Joyau médiéval

On apprend que la Vieille Ville de Bakou est un des rares témoignages de l’Azerbaïdjan médiéval. Quel plaisir de se perdre (mais jamais très longtemps !) dans les impasses, les courettes, les ruelles, tantôt dévalant des escaliers sans âge, tantôt luttant contre des pavés irréguliers à s’en tordre les chevilles ! Les maisons se chevauchent et sont adossées les unes contre les autres pour protéger les habitants du vent (Bakou signifie « cité des vents » en azéri). 1 300 familles vivent encore dans la Vieille Ville. Un regard furtif dans les maisons laissent deviner des intérieurs chaotiques qui contrastent avec la restauration irréprochable des façades.

Bijoux royaux

En haut, tout en haut de la Vieille Ville se dresse le palais des Shahs de Shirvan. En pénétrant dans l’enceinte, on se sent hors du temps. La beauté simple des édifices, la sérénité et la force qui se dégagent de cet ensemble vieux de plus de cinq siècles forcent le respect et le silence. Sur trois terrasses superposées se déploient la résidence royale, le divankhana (sorte de pavillon de réception), la mosquée du Shah, le mausolée dynastique et celui de l’astrologue de la cour, et enfin le hammam royal. L’architecture islamique dévoile des trésors de moucharabiehs, de frises sculptées et d’iwans en dentelle de pierres.

divankhana-palais

Le Divankhana du palais des Shahs de Shirvan
     ©  Mamed Rahimov / Ministère du Tourisme d’Azerbaïdjan

Plein la vue

Emblème de Bakou, la tour de la Vierge est postée face à la mer Caspienne, comme pour mieux en observer les allées et venues. Pas si simple. Les archéologues ont en réalité découvert que ce bastion aurait d’abord servi d’observatoire astrologique ou bien de temple de feu. Quoiqu’il en soit, tout le monde s’accorde pour dire que la vue panoramique du sommet de la tour est splendide !

Certifié authentique

Avant d’accueillir les industriels du pétrole (les réserves en or noir d’Azerbaïdjan sont au moins aussi importantes que celles du Koweït), Bakou a vu passer des milliers des caravaniers sur la route de la Soie. Étape incontournable entre l’Asie et l’Europe, la ville ne comptait pas moins de quatre caravansérails destinés à recevoir les voyageurs pour la nuit. Tous reconvertis en restaurant, les caravansérails ont gardé leur authenticité, et l’on y dîne à ciel ouvert, sous les figuiers d’une cour intérieure, le tout dans un décor bohème chic fait de nappes en lin, de tapis orientaux et de beaux objets d’artisanat.

Précieuse ceinture

Sans la ceinture de remparts qui l’entoure, la Vieille Ville n’aurait sans doute pas été aussi bien conservée. Il a fallu résister aux assauts de l’iode, aux guerres intestines et autres attaques tsaristes. Impeccablement restaurée, la muraille peut faire l’objet d’une agréable promenade, où jouer à l’équilibriste sur le chemin de ronde. Une belle façon de boucler la boucle de Bakou et de refermer la boîte à bijoux.

 

baie-bakou

Baie de Bakou      ©  Mamed Rahimov / Ministère du Tourisme d’Azerbaïdjan

Photo en une : Palais des Shahs de Shirvan © Hervé Kerros 
Laissez un commentaire