Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Découvrir Barcelone

Nos destinations > Villes > Où manger les meilleures tapas à Barcelone ?
Découvrir Barcelone

Où manger les meilleures tapas à Barcelone ?

Mis à jour le 2 janvier 2020 | ,
Publié le 11 août 2014

Par Annie Crouzet, auteure de guides Évasion

En Espagne en général et à Barcelone en particulier, les tapas sont plus qu’un amuse-gueule. C’est un art de vivre, où l’on partage, de manière informelle, entre amis, en famille, sur un coin de table ou au comptoir, des mini-plats amusants. Et pas qu’à l’apéritif. Cela peut déboucher sur un repas à part entière.

Barcelone Tapas au Piscolabis ©Crouzet

Carte de tapas au Piscolabis      ©  Crouzet

Connaître ses classiques

Le pan con tomate, c’est en matière de tapas (tapes en catalan) un grand classique, ultra basique. Gratuit (rare) ou facturé, cet amuse-gueule est apporté distraitement, tout prêt ou en kit (pain, tomate, ail). Mais on peut vous sortir le grand jeu, vous expliquant, gestes à l’appui, comment le confectionner dans les règles de l’art. D’abord frotter le pain, qui doit être tiède, légèrement grillé, avec la gousse d’ail fournie. Ensuite, écraser la pulpe de la tomate sur la mie. Ajouter une goutte d’huile d’olive. Saler. Voilà c’est terminé. Et c’est délicieux.

Jamón, boquerones …

Mais les tapas, c’est tout un monde, où le jambon cru (jamón en espagnol, jabugo ou pernil en catalan !), présenté en chiffonnade, figure parmi les incontournables. Rien n’égale le jambon ibérico de bellota, dont la portion peut atteindre des prix astronomiques, le cochon ayant été nourri exclusivement avec des glands. Autre morceau de bravoure de la galaxie tapas : les boquerones, anchois marinés au vinaigre, que cinglent ail et persil. Tièdes, croustillantes, les croquetas font aussi un tabac. Dans ces beignets, la purée accepte toutes les alliances, jambon, fromage, poisson.

Tapas Barcelone

Jamón ibérico      ©  Catalunya Experience

La Boqueria, une vraie cuisine de marché

Tapas anchois marinés © Crouzet

Anchois marinés      ©  Crouzet

Aux travaux pratiques ! Direction la Boqueria, sur la Rambla. C’est le ventre de Barcelone. Un marché couvert, éclatant de couleurs, saturé d’effluves gourmandes. Ici, la star, c’est Quim Márquez, le chef de El Quim de la Boqueria. Pas de réservation ! On attend patiemment qu’une place se libère au comptoir. Tout, bien sûr, est de la première fraîcheur. Depuis plus de vingt-cinq ans, la famille Márquez pratique, à vue, une authentique cuisine de marché. Calamars, tripes, patatas bravas (pommes de terre sauce piquante)… Hum !
Le bon plan Guide Évasion : venez avant midi. Moins d’affluence et prix mini. Anchois à 5,90€ (contre 7,90€ après), jamón de bellota à 7,50€ (14,50€ ensuite). Attention, il s’agit de bocadillos (sandwichs), pas de véritables plats, qui, eux, sont servis après 12h.

Coup de feu au El Quim de la Boqueria ©Crouzet

Coup de feu au El Quim de la Boqueria      ©  Crouzet

Mercat Princesa, l’embarras du choix

Dans le quartier du Born, derrière le musée Picasso, c’est le nouveau temple des tapas. Niché dans un palais du XIVe siècle (la classe !), Mercat Princesa regroupe une quinzaine de stands. Il y en a pour tous les goûts : sushis, huîtres, pizza à la coupe et bien sûr des tapas autochtones (5 pour 11€ par exemple chez Pinxos). On fait son choix, en allant de l’un à l’autre, et on prend place sans chichi autour des grandes tables communes.
Le bon plan Guide Évasion : il y a des vins de pays au verre (chez Vinos), avec dégustation préalable (ce qui est rarissime).

Et maintenant tout un repas

Si voulez un repas gastronomique, en mode tapas, l’adresse la plus recherchée est celle de Tickets, où se démènent les frères Adrià (El Bulli, fermé aujourd’hui, c’était Ferran). Ils ont déjà décroché une étoile Michelin. Résultat : la réservation – obligatoire – par Internet vous inflige un à deux mois de patience avant de découvrir l’ahurissant décor du restaurant. Mais côté cuisine, le jeu en vaut la chandelle. Une mousse de fromage de La Mancha prisonnière d’un « airbag » (8,50€), des olives « explosées » (8,10€)…On retrouve les facéties d’El Bulli ! Formé à cette école, Sergi Arola, propose dans son restaurant éponyme Arola un menu tapas plus sage (52 € tout de même), qu’on savoure, face à la baleine géante de Frank Gehry, sur le port Olympique de Barcelone.

Thon et jus de piparra, une spécialité du Tickets ©Moises Torne

Thon et jus de piparra, une spécialité du Tickets      ©  Moises Torne

Derniers tuyaux à tapas : si vous voulez déguster quelques tapas avec tout Barcelone à vos pieds, c’est Mirablau qu’il faut choisir. Pour apprécier tout le spectacle de la Rambla, Piscolabis est également bien placé. Et si vous souhaitez davantage d’informations, n’hésitez pas à consulter le site Catalunya Experience, qui se montre toujours de bon conseil.

Image à la une : Patatas Bravas d’Arola © Arola
Vos commentaires

Merci pour l’article bien utile. Je suis allé certainement plus d’une dizaine de fois à Barcelone. La prochaine fois, faut que je m’arrête au bon endroit (les tapas !).
Nature Corner
Nature Corner

Laissez un commentaire
Pour construire votre voyage
Pour construire votre voyage
Vos commentaires

Merci pour l’article bien utile. Je suis allé certainement plus d’une dizaine de fois à Barcelone. La prochaine fois, faut que je m’arrête au bon endroit (les tapas !).
Nature Corner
Nature Corner

Laissez un commentaire