Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Nos destinations > Villes > Que faire dans les environs de Marrakech ?
Que faire dans les environs de Marrakech ?

Que faire dans les environs de Marrakech ?

Mis à jour le 30 novembre 2018 | ,
Publié le 23 octobre 2014

Par l’équipe du guide Évasion

Située au cœur de la plaine du Haouz, Marrakech est le point de départ idéal de nombreuses excursions. Les paysages verdoyants et les routes bordées d’oliviers vous font rêver ? Partez visiter Essaouira, prenez de la hauteur sur l’Atlas et reposez-vous dans la vallée de l’Ourika !

Passez la journée à Essaouira

Blanches les maisons, bleues les barques qui dansent dans le port et ocre les remparts qui enserrent la ville… À Essaouira souffle le cherki qui vient du nord-est. Les femmes s’enveloppent dans leurs haïks de cotonnade blanche pour s’en protéger, tandis que les surfeurs et véliplanchistes profitent de sa constance. Le grondement de la mer et les piaillements des mouettes vous poursuivent bien après votre départ. Il y a tellement de lieux à voir, entre la vieille ville, le port, la sqala de la Kasbah, le musée Sidi-Mohammed-ben-Abdellah, les souks, la galerie Frédéric-Damgaard, ainsi que la plage et l’île de Mogador… Votre programme sera bien chargé, n’hésitez-pas à y passer une nuit !
Mais vous préférez peut-être faire la fête ? Alors parlons fêtes ! Le festival gnaoua musiques du monde a lieu fin juin, pendant 4 jours. En s’ouvrant aux musiques du monde, il a acquis une dimension internationale. Le Printemps musical des alizés est le dernier-né des festivals de musique, il célèbre la musique classique fin avril-début mai.
Pour venir à Essaouira en partant de Marrakech, vous pouvez louer une voiture, un taxi ou prendre un bus depuis la gare routière de Marrakech (CTM) ou la gare ferroviaire (Supratours). Pour plus d’informations, vous pouvez consulter l’office de tourisme de la ville.

Essaouira

Essaouira
     © Christian Mueller – Shutterstock

Grimpez sur l’Atlas !

Étiez-vous au courant qu’un quart du territoire marocain était perché au-dessus de 1000 m d’altitude ? L’occasion en or pour faire une petite balade à dos de mulets ! Partez pour le Haut Atlas, où se croisent randonneurs et « dévots » sur leur mule. Cette dernière est un outil de travail pouvant porter jusqu’à 140 kilos, entre bagages et touristes, qui assure 30 ans de bons et loyaux services. Si vous décidez de faire une balade dans ces conditions, nous vous conseillons de partir d’Imlil (1740 m), situé à 1h30 de route de Marrakech. Le but est d’arriver à Sidi Chamharouch (2310 m). Sur votre chemin, vous verrez (entre autres !) la Kasbah de Toubkal, à 1800 m, le village d’Aremd, à 1870 m… pour finalement arriver, au détour d’un virage, au marabout de Sidi Chamharouch. Entre ruisseaux et cascades émerge un rocher bosselé et blanchi à la chaux, abritant la grotte du « roi des rois des jnoun » (pluriel de jinn, génie/esprit), capable d’exorciser les « possédés », souffrant de maux attribués à de mauvais esprits (interdite aux non musulmans). En majorité, les « dévots » se rendent aujourd’hui à Sidi Chamharouch simplement pour faire un vœu.
Infos pratiques pour cette balade : Départ d’Imlil, où vous trouverez des muletiers. À faire entre mai et octobre. Le dénivelé est de 560 m, la durée est de 4 à 5h A/R. Il n’y a pas de difficulté majeure. Le prix du muletier et de la mule est d’environ 150 Dh/jour.

Haut Atlas Tawaya

Dans l’Atlas      ©  Abdellah Tawaya

 

Explorez la vallée de l’Ourika

La campagne et la montagne sont aux portes de Marrakech. La vallée de l’Ourika, où prospèrent peupliers et noyers, est verdoyante. Bienvenue en terre berbère ! L’effervescence règne dans la vallée tout le week-end, (et surtout l’été !), le moindre coin de rivière étant « squatté » par des Marrakchis, fuyant la touffeur de la Ville rouge. Ceci dit, on réduit trop souvent l’Ourika aux cascades de Setti-Fatma, « survendues ». Il y a plein d’autres découvertes à faire, à commencer par celle d’une architecture traditionnelle en pisé. Tafza reste un authentique village de potiers, Taourirt a encore ses salines…
Soyez prudent : des crues violentes de l’oued Ourika sont toujours à redouter. Celles d’août 1995, catastrophiques, sont encore dans toutes les mémoires. Faites demi-tour sans hésiter si la météo vire à l’orage : l’oued peut très vite couper la route…
Au départ de Marrakech, comptez environ 134km A/R. Quittez Marrakech par le bd el-Yarmouk ou l’av. Mohammed-VI par le sud, direction Oukaïmeden. Suivez la P2017 jusqu’à Setti-Fatma. Faites le plein d’essence au départ. Bus n°25 de Sidi-Mimoun pour Tnin-l’Ourika. Grand taxi à Charige-el-Bgare au sud de Bab er Robb.

La vallée de l'Ourika ©Madrugada Verde - Shutterstock

La vallée de l’Ourika
     © Madrugada Verde – Shutterstock

Laissez un commentaire