Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Nos destinations > Villes > Lisbonne : suivez la movida !
Lisbonne : suivez la movida !

Lisbonne : suivez la movida !

Mis à jour le 9 janvier 2020 | ,
Publié le 5 février 2014

Par Natasha Penot

 

On vous a déjà parlé de la Lisbonne traditionnelle, celle des tramways qui grincent, des belvédères aux vues époustouflantes, des vénérables maisons de fado, des échoppes d’autrefois et des vieux cafés littéraires. Cette fois, on vous embarque dans la Lisbonne bohème, créative et toujours prête à faire la fête !

Le Bairro Alto, où tout a commencé

Même si le Bairro n’a plus rien d’underground (fini les graffitis qui éclaboussaient les façades !), un pèlerinage s’impose dans le berceau de la movida lisboète. L’avant-garde artistique a plié bagage depuis longtemps mais le quartier n’a rien perdu de son dynamisme et de son caractère désinvolte. Vous pourrez écumer les boutiques de jeunes créateurs, les disquaires indépendants et les friperies branchées (qui disparaissent aussi vite qu’elles éclosent), ou encore troquer les pastéis de nata pour des cupcakes chez Tease Bakery, un petit salon de thé rock’n’roll. Le soir, le Bairro Alto reste aussi et surtout le roi incontesté de la fête avec ses hordes de noctambules papillonnant de bar en bar, mojito à la main. Bain de foule garanti !

Bairro Alto

Bairro Alto
     © Natasha Penot

Cais do Sodré, le parfum décadent du vieux port

Exit les marins ivres et les prostituées, la rua da Nova do Carvalho, à la réputation sulfureuse, est devenue en quelques années le nouveau repaire de la bohème lisboète. À l’heure de l’aperitivo, on trinque d’un verre de moscatel accompagné d’une boîte de sardines chez Sol e Pesca. L’ambiance est plus torride à la Pensão Amor, un ancien bordel où se nichent une galerie d’art, un bar façon maison close des années 1900, une librairie érotique et une boutique coquine. Le Bar da Velha Senhora surfe aussi sur l’ambiance cabaret avec ses shows burlesques tandis que Music Box attire les hipsters avec ses concerts rock et DJ sets électro. Vous aimerez aussi les petiscos (tapas version portugaise), sur fond de fado en live, de la tasca branchée Povo.

Lisbonne

Pensao Amor
     © Natasha Penot

La Mouraria, ambiance cosmopolite

L’ancien quartier maure du Moyen Âge, berceau du fado, bruisse d’une nouvelle effervescence. Entre petits restos indiens et bazars chinois, ce bairro hors des sentiers touristiques a vu fleurir récemment des boutiques originales ainsi qu’un marché fusion quotidien où l’on concocte toutes les cuisines du monde (Mercado Fusão). Faites une halte chez A Loja pour faire le plein de souvenirs portugais revisités (les coussins napperons sont tricotés par les mamies du quartier!) ou de vinyles rétro. Chez Mãos a Dobra, vous dénicherez bijoux et objets déco… en origami ! Pour combler un petit creux, joignez-vous aux jeunes branchés du café O Das Joanas. Juste en face, la Casa Independente, emblématique des nouveaux lieux hybrides dont raffole la jeunesse lisboète, est un ancien palais avec petits salons pour papoter, salle de concert et beer garden.

Mercado Fusao Lisboa

Mercado Fusao
     © Natasha Penot

Le long du Tage : festa sur les docas !

Au pied du pont du 25-Avril, qui donne des airs de San Francisco à ce coin de Lisbonne, les docks de Santo Amaro et d’Alcântara alignent les bars et les superclubs où les noctambules affluent tard dans la nuit. Du côté des docks de Santa Apolónia, les entrepôts de tabac ont été reconvertis en restaurants et boutiques design. Ils abritent l’épicerie Delidelux où il fait bon bruncher le dimanche ainsi qu’un disquaire indépendant. Mais c’est surtout ici que trône le Lux, le club mythique de la movida lisboète où l’on se déhanche sur les sons électro jusqu’au petit matin. À quelques pas, le Clube Ferroviário a de bons arguments : une vaste terrasse en plein air en guise de dance-floor, avec vue plongeante sur le Tage, et une riche programmation (DJs, concerts, cinéma…).

Lx Factory lisbonne movida fete

Lx Factory
     © Natasha Penot

LX Factory, un condensé de créativité

Créateurs, artistes et designers se sont emparés de ces friches industrielles du XIXe s., à deux pas des docks de Santo Amaro (LX Factory). On déambule dans ce petit village entre boutiques de mode et de déco, ateliers de tatouage et galeries d’art. Allez feuilleter les trésors de l’immense librairie Ler Devagar et déjeunez de viandes grillées sur les nappes en plastique de la Cantina, ultra populaire. Les vieux entrepôts accueillent aussi des expos d’art, des concerts et des projections de film. Allez-y de préférence un dimanche pour la brocante en plein air, elle aussi résolument branchée.

La cantina lisbonne movida fete

La Cantina
     © Natasha Penot

Une balade arty

Lisbonne est un must pour les fans de street art. Ne manquez pas les graffitis géants qui recouvrent les vieux immeubles près de la station Picoas (Av. Fontes Pereira de Melo). Parmi eux, une œuvre des graffeurs stars brésiliens Os Gêmeos. Les amoureux de mode et de design fileront au MUDE pour s’extasier devant une chaise Le Corbusier ou une robe couture Alexander Mac Queen, dans le décor nu d’une banque désaffectée. En plus, c’est gratuit ! Envie de grignoter un morceau et de chiner des fringues vintage ? Une adresse à deux pas du MUDE : A Outra Face da Lua, mi-friperie mi-salon de thé. Les amateurs d’art contemporain prendront le tramway pour Belém : le musée Berardo y distille des expos pop art, minimaliste ou dadaïste.

lisbonne movida fete Os Gemeos Lisboa

Un graffiti de Os Gemeos
     © Natasha Penot

Pratique

VOLS. Une concurrence féroce entre compagnies aériennes, qu’elles soient low cost ou régulières permet de trouver des vols à peu de frais. Easyjet propose des vols directs depuis Bordeaux, Genève, Lyon, Paris-CDG, Nice ; Ryanair depuis Paris-Beauvais, Marseille et Dole ; Transavia depuis Nantes et Paris-Orly. Air France et la TAP depuis de nombreux aéroports français.
HÉBERGEMENT. Lisbonne n’est pas une ville très chère côté hôtellerie. On trouve de bons hôtels dès 60€. On a même dégoté des 4 étoiles pour 80€ hors saison.
CARTE ET INFOS. Lisez notre fiche pratique sur Lisbonne.

Laissez un commentaire
Pour construire votre voyage
Pour construire votre voyage