Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Nos destinations > Villes > Venise, loin des foules et loin du bruit
Venise, loin des foules et loin du bruit

Venise, loin des foules et loin du bruit

Mis à jour le 9 janvier 2020 | ,
Publié le 6 septembre 2013

Par François

 

J’avais peur de visiter Venise. Je pensais que la Cité des Doges était devenue une usine à touristes, que ce lieu millénaire avait été sacrifié sur l’autel du tourisme de masse et du consumérisme débridé. J’avais tort.

Venise s’offre facilement au touriste en quête de gloires passées, de démences architecturales et de gondoles sur les canaux. Mais la Sérénissime se mérite, il faut aller au-delà de la carte postale pour toucher du bout du doigt les trésors qu’elle renferme. La visiter en une journée est impossible, on y passerait un mois qu’on n’en verrait pas tout, qu’on n’en saisirait pas toute la complexité, qu’on n’en capturerait pas toutes les nuances. Surtout que Venise, ce n’est pas que la Place Saint Marc, la cité des Doges ou le Pont des Soupirs. Je vous emmène donc visiter cet autre Venise, loin des foules et loin du bruit.

venise-gondole-saint-marc

     ©  FB

Conseils avant le départ : emmenez de quoi manger le midi, pour éviter d’engraisser un peu plus les restaurateurs peu scrupuleux, de l’eau (2,50€ la bouteille sinon), de quoi vous protéger du soleil. Évitez les shorts au-dessus du genou et les épaules dénudées, on pourrait ne pas vous laisser entrer dans certains bâtiments. Prenez une étole ou un pull en plus que vous sortirez si l’occasion se présente, si vous n’envisagez pas de faire Venise en jean et en manches longues. Et surtout prenez de bonnes chaussures, parce que là-bas, ni bus ni vélo ne viendront soulager vos pieds fatigués. Prenez plutôt un pass journée pour le vaporetto (valable 12h en illimité – 18€) et abordez Venise par la mer.

venise-canal

     ©  FB

Un seul mot d’ordre, ne visitez rien ! Je concède que le conseil est paradoxal, mais pour essayer de comprendre Venise, s’y plonger la tête la première n’est pas idéal. Vous seriez vite étourdi par la foule et la quantité de choses à voir. Prenez votre première claque en sortant de la gare. Il vaut mieux poser sa voiture à Mestre et prendre le train. Il y en a jusque tard, c’est bien plus économique qu’à Venise même. Comptez 10€ de parking pour la journée et 1,20€ pour le billet de train.

venise-basilique-saint-marc

     ©  FB

Prenez le V2 pour descendre le grand Canal, vous verrez ainsi les incroyables demeures qui font de Venise ce qu’elle est. Évitez le V1, qui s’arrête beaucoup plus souvent. On se prend déjà à rêver de faste et d’opulence.

venise-grand-canal

     ©  FB

Descendez Place Saint-Marc et faites un petit tour du quartier. C’est un peu incontournable, mais sans vous aventurer trop loin, vous y reviendrez. Évitez de tomber dans les différents attrapes touristes qui pullulent sur la Place, car on y trouve de tout. Sac Vuitton, besace Prada, lunettes Chanel pour la contrefaçon, chapeau de gondolier, ombrelle en dentelle made in China, masques en plastique/plumes/paillettes pour les « souvenirs ». Il y a mieux ailleurs, juré.

venise-palais-doges

     ©  FB

Prenez ensuite la direction de Murano (par le V4.1) ou de Burano (par le V4.1 puis changez pour le V12 à Fondamente Nuove), au choix, trop souvent délaissées par le visiteur pressé. Elles valent toutes deux une excursion d’une demie journée. Murano pour son verre coloré, Burano pour sa délicate dentelle (attention, la contrefaçon fait rage).

venise-murano

     ©  FB

Pour le retour, reprenez le V4.1, qui passe par un dédale de canaux et vous permettra de voir Venise par le nord. Descendez à Sacca Fisola et flanez sur l’île de la Giudecca. Prenez le temps de siroter un spritz face à la Place Saint Marc.

venise-giudecca

     ©  FB

Au bout de l’île, à Zitelle, faites un saut de puce avec le V2 pour visiter San Giorgio, dont la vue depuis le campanile (6€ en ascenseur, quand même) est assez incroyable.

venise-san-giorgio

     ©  FB

Reprenez le V2 et descendez à la station Arsenale, pour finir votre visite de la ville par une promenade à l’est du Castelo. Vous découvrirez l’une des deux seules via de Venise, la via Garibaldi, ancien canal rebouché. C’est calme et reposant.

venise-via-garibaldi

     ©  FB

Vous voulez dîner en ville ? Je vous recommande le restaurant La Piscina, au sud du Dorsoduro. Pas donné mais très bien situé (vous mangez sur l’eau) et très bon. Et si vous voulez y passer la nuit, on vous conseille vivement Lastminute, qui propose des séjours tout compris pour un départ immédiat.

venise-soleil-couchant

     ©  FB

Image à la une : © FB
Laissez un commentaire
Pour construire votre voyage
Pour construire votre voyage

Venise

9.90 €