Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Nos Tops > 10 destinations chocolatées
10 destinations chocolatées

10 destinations chocolatées

13 avril 2012 | ,

Par François du guide Évasion, chocolatomane assumé

C’est l’époque idéale pour manger du chocolat. Mais pour beaucoup pas besoin d’attendre Pâques pour se livrer à des dégustations… approfondies. Entre pays producteurs, chocolat au piment d’Espelette et chocolat viennois, 10 destinations pour fous de chocolat, à pratiquer en toutes saisons.

Mexique : Comment ne pas vous parler du Mexique ? Le berceau du chocolat ! Le cacao (en nahuatl « cacahuatl ») est l’ingrédient de base du mole, plat national du Mexique, dont il existe autant de recettes que de cuisinières. Mais le pays, producteur historique, est désormais loin derrière le géant qu’est la Côte d’Ivoire et ses 1,5 millions de tonnes annuelles…

Bruxelles : Godiva, Wittamer ou Marcolini ? Trois grands noms dans la course à l’excellence. Le premier est international avec plus de 450 boutiques de par le monde, le deuxième fournisseur officiel de la cour royale et nouvelle coqueluche des Japonais, et le dernier est considéré comme le meilleur chocolatier de Belgique. Notre avis ? Pour choisir, il faut goûter !

Les chocolats de Marcolini, les meilleurs de Belgique

Liège : Le chocolat liégeois vous connaissez ? À l’origine c’est une crème glacée surmontée de chantilly, mais de nouvelles variations ont vu le jour : une crème dessert ou un chocolat chaud, surmontés de chantilly. Le lien avec la ville ? On cherche encore… À noter, le Chocolat show est le rendez-vous annuel des artisans de la région.

Bayonne : Vieille histoire que celle du chocolat à Bayonne… Ce sont les Juifs expulsés du Portugal en 1496 qui ont apporté le chocolat dans le quartier de Saint-Esprit. On le fête tous les week-ends de l’Ascension. Amer et à forte teneur en cacao, le chocolat de Bayonne n’est fabriqué que par sept artisans, membres de la « guilde des chocolatiers de Bayonne ». On y ajoute volontiers du piment d’Espelette, autre tradition basque.

Vienne : La tendance 2012 à Vienne sera Gustav Klimt, peintre de génie qui fêterait ses 150 ans cette année. Mais pour les chanceux qui y seront, prenez donc le temps de vous arrêter dans un café pour déguster un véritable chocolat viennois. On vous conseille la Pâtisserie Demel, véritable institution autrichienne.

Suisse : Des montres, des banques et du chocolat. Un peu réducteur quand même… Si la Suisse est LE pays du chocolat, la ville de Genève doit en être la capitale. Poubelles genevoises, pavés, marmite de l’Escalade… Les recettes pour vous faire fondre sont légion, … et les magasins aussi !

Délice à la Maison du Chocolat

Turin : Chaque année la ville organise CioccolaTò, un festival de près de deux semaines consacré au chocolat, qui regroupe les principaux producteurs piémontais, tels que Caffarel, Streglio ou Venchi, et quelques grands noms internationaux. On y déguste des Gianduiotto, du nom de Gianduja, un masque de la Commedia dell’arte locale, chocolat fourré au… gianduja.

Côte d’Ivoire : Le septième producteur mondial de café, mais surtout le premier producteur mondial de fèves de cacao ! Surnommée « la République du cacao », la Côte d’Ivoire s’est lancé dans la production du cacao au détriment d’autres cultures et de l’élevage, et doit désormais importer à grands frais de nombreux produits alimentaires. Le chocolat et le café restent tout de même des piliers de l’économie (et une source constante de troubles politiques).

Paris : Angelina. Non ce n’est pas le doux nom de ma dernière conquête, mais celui d’un des salons de thé les plus prisés – et un peu snob, disons le – de la capitale. Les pâtisseries sont divines et le chocolat chaud à l’ancienne dit « l’Africain »… je vous laisse imaginer ! Le seul problème ? L’interminable file d’attente qui précède votre dégustation. Sinon on peut se rabattre sur les nombreux grands chocolatiers de la capitale.

Cologne : Située sur le Rhin, la ville – célèbre pour son Eau de Cologne – renferme un superbe musée du chocolat. Encore un me direz-vous ? Non ! Il est associé à la maison Lindt, possède une serre tropicale ou pousse des cacaoyers, propose de suivre le parcours de la fabrication d’un carré de chocolat et cache… une fontaine de chocolat chaud, surmontée de cabosses d’or.

La chocolaterie Daranatz

 

Vous aimez cet article ? Lisez également celui sur La Galette des Rois ou celui sur le chocolat viennois.

Laissez un commentaire