Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Nos Tops > 10 maisons d’écrivains à visiter en France
10 maisons d’écrivains à visiter en France

10 maisons d’écrivains à visiter en France

Mis à jour le 10 janvier 2020 | ,
Publié le 23 février 2013

Par François, spécialiste littérature des guides Évasion

 

Quand on s’attaque à la littérature française, il est difficile d’être exhaustif, et comment choisir raisonnablement entre des écrivains tels qu’Alexandre Dumas et Victor Hugo ? C’est pour ça que notre TOP 10 des maisons d’écrivains de France, a failli être un TOP 50. On a donc choisi de faire 5 femmes et 5 hommes, que les oubliés ne soient pas vexés, on les aime tout autant.

George Sand dans le Berry

Les dames d’abord. Amantine Aurore Lucile Dupin, c’est son vrai nom. George Sand c’était pour publier plus facilement ses romans. Elle est l’auteur de textes révolutionnaires, s’est fait pas mal d’ennemis (Baudelaire par exemple) mais beaucoup d’amis (Chopin, Balzac, Flaubert, Delacroix, Hugo, …). Elle logeait à Nohant, dans un joli château au milieu d’un grand parc, que l’on peut visiter.

Pierre Loti à Rochefort

Académicien, officier de la Marine, amoureux de la Turquie, Julien Viaud, alias Pierre Loti, changeait souvent de casquettes. Largement autobiographique, son œuvre pléthorique est riche d’expériences de ses voyages. Tout comme sa superbe maison de Rochefort, fermée provisoirement pour rénovation, qui, de pièce en pièce, nous emmène dans le sillage de ses voyages.

Françoise Sagan à Équemauville

Le « charmant petit monstre », ou encore la « Mademoiselle Chanel de la littérature », comme on la surnommait, était l’enfant terrible de la littérature française et brûlait littéralement la vie par les deux bouts, à la fois détestée et adulée. Le 8 août 1958, au casino de Deauville, elle gagne 80 000 francs à la roulette, qui lui permettent d’acquérir la maison dans laquelle elle passe toutes ses vanaces, le manoir de Breuil à Équemauville près de Honfleur.

Balzac dans le 16e arrondissement de Paris

Une petite maison à Passy, au 47 rue Raynouard. C’est là que le grand Balzac, poursuivi par ses créanciers, vient se cacher sous un faux nom (celui de Madame de Breugnol, sa gouvernante). On peut y voir un gigantesque fresque figurant 1000 des 6000 ( ! ) personnages de la Comédie humaine, certains de ses manuscrits, sa canne à turquoise et sa fameuse cafetière. Il faut dire qu’il en buvait des litres et des litres…

Colette à Saint Sauveur en Pusaye

Avant d’être membre de l’académie Goncourt, la jeune Sidonie-Gabrielle Colette a d’abors été danseuse de music-hall, où elle faisait des numéros de mime en tenue légère… Ses amours très compliquées lui donnèrent l’inspiration pour ses romans. On trouve à Saint Sauveur en Puisaye une petite demeure, qui vit l’enfance de cet auteur génial.

Victor Hugo à Guernesey

Le problème avec Hugo, c’est qu’il avait la bougeotte ! Paris, Bruxelles, Jersey, Guernesey, Villequier… Quand il n’était pas chassé d’un pays, il était en voyage dans un autre. Du coup, des maisons, il en a plus d’une. On a choisi la plus lointaine, et la plus symbolique : Hauteville House. C’est de là qu’il combattait de sa géniale plume la dictature de l’empereur Napoléon III.

Marguerite Yourcenar à Saint-Jans-Cappel

Marguerite Antoinette Jeanne Marie Ghislaine Cleenewerck de Crayencour en version longue, est connue pour être la première femme à entrer à l’Académie Française (elles ne sont que 7 à avoir reçu cette distinction). Son nom de plume est en réalité les lettres de son nom de famille dans le désordre. Sa maison, transformée en musée, présente d’anciens documents qui retracent sa vie et son aventure littéraire.

Pierre Corneille à Petit-Couronne

Quand on vous parle du théâtre français, il vient à l’esprit trois géants, dont le simple nom fait ressurgir les plus grandes pièces. Corneille est l’un d’eux. « Le grand Corneille » récupéra une petite maison normande à Petit-Couronne appartenant à ses parents, bâtisse sans prétention, entourée d’un joli jardin, qui lui servait de « maison des champs », autrement dit de maison secondaire. En plus, le jardin est superbe.

Madame de Staël au château de Coppet au bord du lac Léman

Anne-Louise Germaine Necker est ce qu’on appelle une femme de caractère. Elle épouse un baron suédois, qu’elle quittera quelques années plus tard. Sa forte personnalité lui apporte la réputation d’adversaire redoutable, et elle s’apporte les foudres de nombreux hommes politiques. Elle est finalement chassée de Paris par Napoléon, et c’est au château de Coppet qu’elle trouve refuge et continue sa lutte politique et féministe.

Rousseau à Montmorency

Il compte parmi les plus grands écrivains de la littérature française, et par ses idées novatrices, compte également parmi les grands philosophes des Lumières. Son influence est telle qu’il est considéré comme l’un des précurseurs du romantisme et l’étude de ses œuvres est quasi incontournable. C’est dans sa maison de Montmorency qu’il écrit ses plus grands textes, de la Nouvelle Héloïse au Contrat Social.

Sans oublier Du Bellay en Anjou au Château de La Turmelière, Edmond de Rostand et la Villa Arnaga, Alexandre Dumas et le château de Port Marly, Ronsard et le Manoir de la Possonnière, Marcel Pagnol à Aubagne et tellement d’autres…

Image à la Une : source © Stewart Leiwakabessy, creative commons
Vos commentaires

Ah la maison de Pierre Loti, toute mon enfance avec la visite dans la foulée de la corderie royale de rochefort

Laissez un commentaire
Vos commentaires

Ah la maison de Pierre Loti, toute mon enfance avec la visite dans la foulée de la corderie royale de rochefort

Laissez un commentaire