Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Découvrir le Maroc

Nos Tops > 10 villes irrésistibles au Maroc
10 villes irrésistibles au Maroc

10 villes irrésistibles au Maroc

Mis à jour le 2 juillet 2019 |
Publié le 10 avril 2013

Lorsque l’on part au Maroc, il faut s’attendre à en voir de toutes les couleurs, et ce, au sens littéral du terme. Les ocres  flamboyants des murailles, les blancs éblouissants des murs de chaux et le vert étincelant des tuiles magnifiés par la lumière ne laissent pas de marbre. Pour aller à la découverte de ce pays composite, voici une sélection des 10 villes à voir.

Tanger, la « Dream City »

Porte de l’Occident ou tête de pont de l’Orient, Tanger est une ville millénaire qui vit au jour le jour. Pour s’imprégner de son atmosphère, il faut déambuler au fil de ses places et de ses ruelles-couloirs. Son statut de ville internationale, instauré dans les années 20, lui a permis toutes les excentricités. Princes, artistes, milliardaires se sont pressés dans la magnifique baie…

port-tanger

Le port de Tanger      ©  Jean Tiffon

Fès, l’intemporelle

Fès est une ville effervescente : derrière les portes sans âges de sa médina se cachent de sublimes palais, tandis que des bars trendy surgissent de l’ombre des minarets. Les amoureux des vieilles pierres s’émerveilleront devant les édifices royaux et religieux érigés au temps des Mérinides (XIIIe-XVe siècles). Le site des tombeaux mérinides, où reposent les sultans, offre un panorama exceptionnel sur la ville.

Rabat, la paisible

Ancienne  forteresse, Rabat* connaît des destins divers jusqu’à celui de capitale en 1912. La kasbah des Oudaïas, édifiée sur un camp militaire, offre un dédale de ruelles aux murs blancs chaulés, croulant sous les bougainvilliers ; sa porte témoigne de la virtuosité des architectes almohades. Le Café maure, avec son point de vue sur les eaux, est, quant à lui, le lieu incontournable de la citadelle pour se désaltérer.

rabat-cigognes

La nécropole du Chellah à Rabat      ©  Jean Tiffon

Meknès, l’invincible

Ce « Versailles du Maroc », verrouillée par trois enceintes, se voulait imprenable. Chantier de prédilection du sultan Moulay Ismaïl, tyran mégalomane et contemporain de Louis XIV, la cité abrite une médina à taille humaine et un souk beaucoup moins agité que celui de Fès. La célèbre porte Bab Mansour vaut le détour avec son ornementation fouillée et ses entrelacs.

Marrakech, la festive

À la seule évocation de son nom, une foule d’images surgissent : la place Jemaâ-el-Fna et son agitation, la cohue permanente des souks, et au loin, la barrière de l’Atlas. Sa multitude de palais et medersas lui a valu son titre de ville inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco. La plus cosmopolite des cités impériales, qui fait et défait les modes, est la destination préférée des touristes et de la jet-set.

Chefchaouen, la colorée

Toutes les tonalités de bleus sont déclinées dans cette ville qui respire la douceur de vivre. Suivre les sources, lavoirs, fontaines et moulins : voilà une manière plaisante de découvrir Chefchaouen ! Et pour récupérer, rien de tel qu’un repas sur la place Uta-el-Hammam pour voir le soleil enflammer les murailles ocre de la Kasbah.

Les murs bleus de Chefchaouen © photo credit: Hugues

Les murs bleus de Chefchaouen      ©  Hugues

Tétouan, l’andalouse

La « fille de Grenade » a conservé une forte empreinte de la colonisation hispanique qui a duré jusqu’en 1956. En son cœur, la médina a conservé un parfum d’authenticité avec ses petits métiers, ses placettes ombragées et ses fontaines. Et pour une immersion totale, le Musée ethnographique vous invite à vivre une journée tétouanaise, avec ses us et coutumes.

El Jedida, la discrète

Restons dans une ambiance ibérique avec El Jedida, ancien comptoir portugais. Dans la vieille cité en forme d’étoile à quatre branches, juifs, chrétiens et musulmans ont longtemps cohabité, comme l’attestent l’ancienne synagogue et les deux églises. La citerne portugaise au style gothique, valorisée par son éclairage, offre un spectacle incomparable.

el-jedida-citerne

La superbe citerne portugaise à El-Jedida      ©  Jean Tiffon

Essaouira, l’enchanteresse

Ce n’est pas un hasard si Orson Wells a choisi Essaouira pour le tournage de son film Othello. Blottie sur une presqu’île rocheuse, la cité-musée charme par ses constructions lumineuses et ses barques bleus si typiques. Après une balade sur la skala (remparts) d’où l’on domine la ville à 360°, il est agréable de déguster des grillades sur le port de pêche, très vivant.

Casablanca, l’occidentale

La cité de l’Art déco témoigne de la succession d’architectes inventifs qui ont façonné, pendant les Années folles, le nouveau visage de la « Ville blanche ».  Pour une ambiance plus orientale, une promenade du côté de la mosquée Hassan-II s’impose : construite au-dessus des flots et parée du plus haut minaret du monde, l’édifice se présente comme le « nouveau phare de l’islam ».

casablanca-cinema-rialto-maroc

Le cinéma Rialto à Casablanca      ©  Jean Tiffon

 Photo à la une : ©Jean Tiffon

*Lien sponsorisé

Vos commentaires

Le Maroc : ma future destination. : )

N’hésitez pas à nous demander conseil Kate. Bon voyage !

Laissez un commentaire
Pour construire votre voyage
Pour construire votre voyage

Maroc

17.90 €

Vos commentaires

N’hésitez pas à nous demander conseil Kate. Bon voyage !

Le Maroc : ma future destination. : )

Laissez un commentaire