Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Découvrir les Pouilles

Nos Tops > Les plus beaux villages des Pouilles
Les plus beaux villages des Pouilles

Les plus beaux villages des Pouilles

3 décembre 2018 | ,

Par Lucie Tournebize, de L’occhio di Lucie

Les Pouilles : un vaste territoire fait de hauts plateaux, de collines aux odeurs de pin ou de longues plaines rythmées de ports… On y respire une douce atmosphère et le parfum de ses produits du terroir. Au gré de ses paysages magnifiques, la Puglia sème ses villages blanchis à la chaux ou taillés dans le tuf. L’identité de la région se dévoile au fil de ces petites villes et villages, brillants éclats de sa riche culture. En voici 8 que nous trouvons particulièrement beaux.

Suivez nos conseils pour choisir où séjourner dans les Pouilles

Monopoli

C’est un tout petit centre fait de rues pavées où les minutes s’écoulent, sereines. L’entrelacs de terrasses, de cours, d’arches rafraîchissantes conduit vite à son port aux barques colorées. Dans l’anse, entre les façades des maisons, les embarcations en bois attendent les pêcheurs pour une sortie en mer. Un peu plus loin, on arrive sur la jetée, où les chats guettent les prises des familles venues capturer des poissons.

Notre conseil : une demi-journée de balade à Monopoli permet de prendre le temps de vous arrêter déjeuner de pâtes au poisson dans l’un de ses nombreux restaurants.

ruelles village monopoli

Ruelles du village de Monopoli      ©  Vladimir Sazonov/AdobeStock

Ostuni

À quelques kilomètres de la côte adriatique des Pouilles, Ostuni rayonne de blancheur au sommet d’une colline. Ce très beau village semble avoir épousé les formes rondes du paysage, avec ses maisons qui succèdent aux cultures en terrasse. De bas en haut, explorez-le pour trouver la fraîcheur de ses églises et profiter du panorama sur la région et la mer qui surgit à chaque coin de rue.

Notre conseil : venir en fin de journée, après la plage, pour prendre l’aperitivo installé dans les ruelles en escalier.

Alberobello

Environ 3 000 habitants pour 1 000 trulli : voici la petite ville d’Alberobello. Sa silhouette est dessinée par ces habitations en pierre sèche typiques des Pouilles, à la forme ronde surmontée d’un chapeau conique, qui y poussent comme des champignons depuis le XVe s. Beaucoup se sont convertis en boutique, permettant aux visiteurs d’en faire l’expérience de l’intérieur. Au plus haut de la ville, ne manquez pas l’église de Sant’Antonio, inspirée des trulli.

Notre conseil : passez une ou plusieurs nuits dans un authentique trullo à la campagne !

trulli village alberobello

Trulli dans le village d’Alberobello      ©  Andrei Rybachuk/AdobeStock

Martina Franca

L’ex-ville franche a gardé de son passé baroque de sublimes édifices qui lui donnent toute sa superbe. L’effet est monumental, et pourtant le plan de la ville est complètement chaotique. Fondée au Xe s., et enrichie au fil des ans, Martina Franca est un enchevêtrement de grandeur et de ruelles, du centre historique au quartier populaire de la Lama, construit en arc-de-cercle.

Notre conseil : lors de votre balade, n’oubliez pas de lever les yeux pour admirer les beaux balcons où s’épanouissent les plantes grasses.

Découvrez aussi notre sélection des incontournables des Pouilles.

Cisternino

Attention à l’éblouissement ! Non loin de Martina Franca et pourtant déjà bien différent, le village de Cisternino décline ses nuances du blanc au blond. Façades blanchies à la chaux, rues pavées de pierre beige, placettes égayées du vert des plantes et des volets… Un de ces villages des Pouilles où l’on vit volontiers dehors, conversant avec les voisins et se réunissant en bandes de copains.

Notre conseil : mêlez-vous à la vie locale en dînant devant l’une des boucheries qui servent leurs viandes grillées à l’extérieur de leurs échoppes, où s’installent de grandes tablées.

ruelles village Cisternino pouilles

Ruelles du village de Cisternino      ©  Mi.Ti./AdobeStock

Otranto

Village ou petite ville, Otranto est une jolie cité fortifiée construite par les Grecs, embellie par les Byzantins puis tombée aux mains des Ottomans. Remplie de boutiques d’artisans locaux, elle est parfaite pour une promenade au rythme du lèche-vitrine dans les rues de son centre où dorment les chats.

Notre conseil : avant de repartir, franchissez à nouveau ses épais remparts pour une promenade sur le front de mer, appelé Lungomare degli Eroi.

Peschici

C’est l’essence même du petit village de pêcheurs fait de maisons blanches agrippées au rocher. De son promontoire, on peut voir en été le soleil se coucher sur la mer, en une symphonie d’orange et de rose, avant de profiter de l’animation de ses rues une fois la nuit et la fraicheur venues. De jour, tout le monde file sur ses plages aux eaux claires, renommées dans tout le Gargano et même dans l’ensemble des Pouilles.

Notre conseil : écartez-vous un peu du village pour aller prendre l’aperitivo au Trabucco da Mimi, une ancienne cabane de pêcheurs traditionnelle transformée en guinguette.

ruelles village Peschici pouilles

Ruelle du village de Peschici      ©  kite_rin/AdobeStock

Monte Sant’Angelo

Au sud du Gargano, à quelques virages de la mer, le village de Monte Sant’Angelo cache un trésor : le sanctuaire de l’archange saint Michel. Une forte émotion s’empreint des visiteurs qui passent sa façade de style roman pour entreprendre la descente vers sa cavité centrale, où serait apparu l’Archange autour de 490 après J.-C.

Notre conseil : pour compléter la balade, faites le tour du village et arrêtez-vous dans une de ses salumerie acheter un sandwich confectionné entre deux tranches du célèbre pain de Sant’Angelo.

 À la recherche des plus beaux endroits des Pouilles ? Ne ratez pas notre top 10 des plages !

Image à la Une : Vue panoramique sur le village de Peschici, ©Marcin Krzyzak/AdobeStock
Laissez un commentaire
Pour construire votre voyage