Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Où et quand partir ? > Quelle destination choisir ? > 5 destinations à vivre à vélo
5 destinations à vivre à vélo

5 destinations à vivre à vélo

Mis à jour le 29 novembre 2018 |
Publié le 25 juin 2014

Par l’équipe du Guide Évasion

Au Guide Évasion, on a le vent dans le dos. Du coup, on vous emmène faire un tour de vélo. Mais rassurez-vous, pas besoin de rouler à fond la tête dans le guidon. On vous propose 5 destinations le temps d’un week-end où vous pourrez aller à votre rythme, sans trop d’efforts, et contempler les multiples curiosités du parcours.

Sur le circuit des Impressionnistes, vélo artistique

Profitez d’une escapade du côté de Marly-le-Roi, à l’ouest de Paris pour parfaire votre connaissance de l’art impressionniste. En tout, c’est plus de trente reproductions d’œuvres de Monet, Renoir, Pissarro et Sisley que l’on retrouve entre la Seine et la forêt de Marly, à l’endroit même où les maîtres ont posé leur chevalet. Le meilleur moyen de les visiter est de prendre son vélo lors d’un week-end ensoleillé. Tous les circuits suivent les bords de Seine (le hameau fournaise dans le parc des impressionnistes, les côteaux de Carrières-sur-Seine ou encore les berges de Croissy) à l’exception du parcours le plus long (Pissarro, 6 km environ) qui traverse le vieux Marly et l’aqueduc de Louveciennes.
Le matériel : un VTT et une carte des circuits (disponible à l’office de tourisme).
Notre bon plan : faites un détour par le marché de Marly, ouvert le mardi, vendredi et dimanche matin pour acheter quelques fruits ou laissez-vous tenter par une petite pâtisserie au Cottage, dans la rue centrale.

Dans le vignoble en Alsace, vélo tout-terrain

Enfourchez votre vélo et suivez la route des vins en Alsace. C’est au départ de Marlenheim qu’il faut débuter cette balade écolo, longue de 180 km, à travers les vignes et les villages authentiques. À Ribeauvillé, on s’attardera sur la visite de la cave coopérative. Elle héberge un petit musée dédié aux métiers de l’œnologie. Allez visiter ensuite le joli bourg de Riquewihr, avec ses rues pavées et ses maisons à colombages débordant de géraniums l’été. Turkheim vaut également le détour puisqu’il s’agit d’une ancienne cité impériale fortifiée. On y visite gratuitement le musée du solex (sur RDV). La balade du sentier viticole d’Eguisheim vous donnera un remarquable point de vue sur l’activité viticole et la production des grands crus (Eichberg et Pfersigberg).
Le matériel : un VTT de préférence. Vous pouvez d’ailleurs en louer à Strasbourg chez Velhop ou Esprit Cycles.
Notre bon plan : n’hésitez pas à prendre des cours à l’École des Vins de Marlenheim. Environ 55 € pour 2 à 3 h de « formation » pour apprendre les subtilités du vin et de sa dégustation, en compagnie d’un sommelier-caviste. Pensez à réserver.
l’Alsace, destination éco-touristique

À Toulouse, vélo festif

Rendez-vous dans la ville rose pour un tour le long du canal du midi. Vous pourrez vous arrêter à La Maison de la violette, installée sur une péniche face au 2, bd Bonrepos. Profitez d’un instant de détente parfumé : salon de thé et dégustation de fleurs cristallisées. Pour ceux qui recherchent un peu plus d’animations, faufilez-vous dans les rues du centre-ville. Ressentez l’atmosphère du sud-ouest dès votre arrivée place du Capitole où sont célébrés les joueurs du Stade Toulousain les soirs de victoires. Allez ensuite dans les Carmes, un quartier branché où l’on retrouve des petites échoppes et des galeries d’art. Pour picorer quelques tapas, rien de mieux que La Tantina de Burgos et son ambiance bodega. Après quelques sangrias, les clients n’hésitent pas à monter sur les tables pour chanter des textes franchouillards dans un esprit de convivialité. Pour finir la soirée, suivez les quais de Garonne pour vous rendre place Saint Pierre. Là bas vous attendent trois bars : La couleur de la culotte, le Bar basque et Chez Tonton.
Le matériel : un vélo de ville ou un tandem.
Notre bon plan : si vous n’avez pas de vélos, la ville met en place un système de location comme dans les autres grandes villes : le Velô (1,20 € la journée et 5 € la semaine, prix imbattable !).

À Amsterdam, vélo roi

Rien de tel que de se cultiver tout en faisant du sport. Faites un tour de vélo dans le célèbre quartier des musées. Vous y retrouverez le Rijksmuseum qui rassemble les principales collections de Hollande en art ancien (Vermeer, Rembrandt, etc.). A proximité, le Van Gogh Museum suit le parcours pictural de cet artiste hors du commun. Des premières toiles sombres aux paysages tourmentés et lumineux. Enfin, le Stedelijk Museum présente dans son écrin flambant neuf des collections avant-gardistes.
Pour se restaurer, mangez quelques croquettes sur le pouce ou laissez-vous tenter par la brasserie Van Baerle. Vous pouvez également vous adonner à un peu de shopping en fin de journée chez The People of Labyrinths.
Le matériel : pour louer un vélo, plusieurs agences de location sont à retenir : Bike City Green Budget Bikes, Rent a Bike, Orange Bike, Macbike ou encore Yellow Bike qui propose des visites guidées sur des vélos… jaunes.
Notre bon plan : pour passer une bonne soirée près du quartier rouge, allez boire un coup au Bulldog (qui fait également auberge de jeunesse). Amsterdam insolite

Vélo à Amsterdam - ©Jean Tiffon

Vélo à Amsterdam –      © Jean Tiffon

À Berlin, vélo cool

Laissez tomber votre berline, la capitale allemande se visite très facilement à vélo. Les quartiers branchés de Kreuzberg et de Neukölnn permettent de vivre une expérience particulièrement authentique. Commencez votre journée à Checkpoint Charlie pour ressentir l’atmosphère de la Guerre Froide. A proximité, on retrouve la maison de Willy Brandt – l’ancien chancelier allemand, prix Nobel de la Paix en 1971 – et le Musée juif qui est à la fois surprenant et bouleversant. Pour vous remettre d’aplomb, traversez le Landwehrkanal et prélassez-vous dans le fabuleux parc de Tempelhof, installé sur les pistes de l’ancien aéroport. Pour boire une bonne bière, filez vers le nord et la Spree au Der Visionaere, où vous écouterez les meilleurs DJs les pieds dans l’eau. Les plus fêtards finiront, quant à eux, au Watergate ou au Chalet tous proches.
Le matériel : un vélo de ville ou un tandem, à louer chez Berlin on bike (location à partir de 5 €).
Notre bon plan : logez au Plus Hostel Berlin en plein Kreuzberg, un hôtel-auberge de jeunesse à partir de 15 € la nuit avec piscine et sauna.
Guide BerlinNos programmes sur mesure

Le Club der Visionaere

Le Club der Visionaere      © Jean Tiffon

Image à la une : Balade à vélo sur le canal du midi ©Thieury Shutterstock
Laissez un commentaire