Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Où et quand partir ? > Quelle destination choisir ? > 5 destinations où faire de l’agro-tourisme
5 destinations où faire de l’agro-tourisme

5 destinations où faire de l’agro-tourisme

Mis à jour le 29 novembre 2018 | ,
Publié le 23 juillet 2014

Par l’équipe du Guide Évasion

Proche du terroir, l’agro-tourisme se concentre sur une production agricole non transformée. La biodiversité, l’écologie et la responsabilité devant la nature sont ses principales aspirations. En plus de « bien manger », l’agro-touriste a besoin de « manger vrai ». On vous propose 5 destinations où il faudra avoir la main verte et les papilles grandes ouvertes.

La Bretagne

Rendez-vous sur la presqu’île de Guérande pour un week-end iodé placé sous le signe de l’agro-tourisme. Promenez-vous dans le centre de Batz-sur-mer à la découverte des anciennes maisons de paludiers. Au moulin de la Falaise, vous pourrez découvrir le procédé ancestral de la transformation du grain en farine. Traversez ensuite les marais salants par les petites routes jusqu’à Guérande où vous pourrez manger à la crêperie La Dilane (galettes réalisées à partir de farine bio, cidre, fondue de poireaux maison). Côté balades éco-responsables, le parc naturel de La Brière et le site de Kerhinet (toitures en chaume, pâturage dans les marais, récolte des foins) constituent la meilleure option.
10 plages de rêve en Bretagne Sud
À savoir : la Bretagne est une région pionnière dans l’activité Wwoofing, avec plus de 80 fermes accueillant des saisonniers.

Le sel de Guérande - ©PackShot - Shutterstock

Le sel de Guérande –      © PackShot – Shutterstock

Le Périgord Blanc

En plein pays de Hautefort, partez à la rencontre des spécialités culinaires. Commencez la journée à Sorges, petite commune du Périgord réputée pour ses truffes. Autour de ce qu’on appelle dans le coin le diamant noir, on retrouve un écomusée et un chemin pédestre « le sentier des Truffières » (2h de balade, carte et visites guidées disponibles à l’office du tourisme). N’hésitez pas à visiter la ferme Andrévias, où la famille Meynard produit foie gras et pâté de Périgueux. Pour ceux qui aspirent à un peu plus de fruit, suivez la route de la noix du côté de Nailhac (5km S-E de Hautefort) ou visiter la ruche de Bruno Corré « Au rayon du miel » (lieu-dit Combaleix, Grignols).
Le Périgord vert, escale paysanne
Notre conseil : spécialités périgourdines à base de canard et d’oie à la table d’Erillac ou à l’Auberge du Parc de Hautefort.

L’Alsace

La route des vins d’Alsace est à visiter sans modération, surtout si vous êtes fan d’agro-tourisme. Au départ de l’hôtel de ville de Marlenheim, suivez le chemin balisée qui vous emmène dans le vignoble planté en grande partie de pinot noir. Orientés plein sud, les coteaux donnent naissance au grand cru Steinklotz, gorgé de soleil. Pour goûter un très bon Sylvaner, rendez-vous au domaine Étienne Loew sur la commune de Westhoffen (4 km SO de Marlenheim). N’hésitez pas non plus à flâner autour de la place du Marché d’Obernai, une sympathique cité médiévale. Vous pourrez manger à La Mercerie, un restaurant bio qui propose des tartines et des spécialités alsaciennes. Autres sublimes villages à découvrir, Hunawihr (splendides caves), Riquewihr (balcons débordant de géranium l’été) et Eguisheim avec ses maisons médiévales et Renaissance à colombages.
L’Alsace, destination éco-touristique
Notre conseil : depuis 1997, une association de vignerons s’engage à favoriser les équilibres naturels, en respectant un cahier des charges (désinfection chimique prohibée, fertilisation par engrais organiques encouragée, etc.). Si vous voulez visiter des caves de viticulteurs, consultez le site Vin Alsace.

La Toscane

Une journée entre les remparts de San Gimignano où l’on peut visiter le Duomo et la fabuleuse piazza della Cisterna, pavée de briques et entourée de palais et de tours. Le vin blanc régional, le Vernaccia, peut être dégusté à l’Enoteca Wine-Bar diVinorum. Une ferme bio se trouve 13 quelques kilomètres au sud de la ville : la Fattoria Poggio Alloro où l’on élève vaches et où l’on produit du vin, safran et huile d’olive. Du côté d’Arezzo, à deux pas de la Piazza Grande et de l’imposante église Santa Maria della Pieve, on retrouve l’épicerie fine La Bottega di Gnicche et le restaurant La Torre di Gnicche, qui met les abats et les soupes toscanes à l’honneur. La carte des vins compte plus de 800 références. Si vous visitez en après-midi, laissez-vous tenter par une glace du Sunflower yogurt (23 Via Guido Monaco).
Guide ToscaneNos programmes sur mesure
À savoir : le mouvement Slow Food, reconnu à l’international et symbolisé par l’escargot, est très influent en Toscane. Son crédo : la lutte contre la standardisation alimentaire et la préservation du savoir-faire.

paysages de Toscane ©Marco Mistretta - Shutterstock

La Toscane      © Marco Mistretta – Shutterstock

La Crète

Trente kilomètres à l’Ouest d’Héraklion, la Crète rurale et ses paysages de vignobles et d’oliviers sont particulièrement appréciables. Un gros village, Krousonas est niché au flanc de la montagne, loin du tumulte de la côte. Il est agréable de flâner dans ses ruelles à la rencontre des Crétois. On y trouve une très bonne pâtisserie, le Krousaniottissa, où sont préparées de délicieux gâteaux à base d’huile d’olive vierge, raisins, miel, amandes, noix et fruits, dans le respect des recettes ancestrales. Sur les hauteurs, on retrouve le plateau Livadi de Krousonas, réputé pour ses arbres fruitiers, ses activités agricoles et d’élevage. On y trouve des gîtes traditionnels avec leurs tavernes. Idéal pour les randonneurs qui veulent se prêter à l’agro-tourisme.
Guide CrèteNos programmes sur mesure
Notre bonne adresse : L’Arodamos (11 km de Krousonas), situé à 1 500 m d’altitude avec une taverne, un atelier de poterie. Par ailleurs, il utilise des sources d’énergies renouvelables.

Image à la une : Paysage de Toscane ©Francesco R. Iacomino/Shutterstock
Laissez un commentaire