Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Algarve ou Andalousie ?

Algarve ou Andalousie ?

Mis à jour le 7 décembre 2018 | ,
Publié le 12 mai 2016

Par Sabrina, du blog Détours du monde

Entre le sud du Portugal et le sud de l’Espagne votre cœur balance ? Avec ses 200 km de plages, des villages charmants et un arrière-pays préservé, l’Algarve est bien plus qu’une grande station balnéaire. De son côté, l’Andalousie est la plus grande province d’Espagne. Elle est célèbre pour son architecture musulmane, ses plages, sa gastronomie haute en couleurs et ce genre musical qu’on ne présente plus, le flamenco. Alors, Andalousie ou Algarve ?

À quelle période s’y rendre ?

Algarve

En Algarve, le soleil brille presque toute l’année ! Pour bénéficier de tarifs doux et éviter la foule, on optera pour le printemps et l’automne. Pour se baigner et faire la fête, on choisira plutôt l’été.

Andalousie

Les meilleurs mois pour visiter l’Andalousie sont ceux où les températures sont les plus douces : avril, mai, juin, septembre et octobre. Si juillet et août concentrent une majorité de fiestas, de nombreuses autres festivités se déroulent entre la Semana Santa (la semaine qui précède le lundi de Pâques) et octobre.

algarve praia da rocha

Praia da Rocha, Algarve      © Marcin Krzyzak/shutterstock

Comment s’y rendre ?

Algarve

Le plus simple est de prendre un vol direct pour Faro (2h30 de vol), la capitale de la région, avec l’une des nombreuses compagnies low-cost (Ryanair, Transavia, Aigle Azur, Easyjet…). En fonction des dates, vous pourrez trouver des A/S à partir de 25 € !

Andalousie

L’Andalousie est très bien desservie par l’avion, le train et la route. Le plus court : réserver un vol pour Séville ou Málaga. Comptez env. 90 € le vol A/R Paris-Séville (2h10 de vol) avec Transavia et à partir de 120 € le vol A/R Paris-Málaga (2h35 de vol) avec Vueling. Les compagnies Air France et Iberia desservent également l’Andalousie.

Où loger et quel budget prévoir ?

Algarve

En Algarve, comme dans tout le Portugal, les catégories d’hébergement sont nombreuses et s’adaptent au portefeuille de chacun. Les petits budgets trouveront campings et auberges de jeunesse autour des grandes villes pour se loger à moindre coût. Comptez entre 40 et 60 € la nuit dans des hôtels 2 à 3-étoiles familiaux (residencial ou pensão), et entre 60 et 120 € dans des chambres d’hôtes. Pour dormir dans des hôtels 4 et 5-étoiles ou des pousadas (établissements authentiques au service impeccable), prévoyez entre 80 et 250 € la nuit selon la catégorie et la saison.
Une pousada de charme dans les environs de Faro ? À Estói, la Pousada Palácio de Estói est installée dans un palais du XIXe s., caché entre les orangeraies et les champs d’amandiers. Sa très belle décoration, mélangeant ancien et moderne, sa piscine avec Spa et son calme absolu vous promettent un séjour mémorable. À partir de 130 € la nuit.

Andalousie

En Andalousie, les prix sont un peu moins élevés. Comme partout en Espagne, les établissements sont classés en trois catégories : les pensiones (petits hôtels familiaux classés 1 ou 2-étoiles, entre 30 et 45 € la nuit), les hostales (de 1 à 3-étoiles, jusqu’à 60 € la nuit) et les hôtels (jusqu’à 5-étoiles, entre 60 à 120 € la nuit). Envie de vous faire plaisir ? Passez au moins une nuit dans un parador, établissement de luxe installé dans un bâtiment historique (château, couvent, palais…). Si vous souhaitez un lit double, pensez à le préciser, sans quoi on vous donnera une chambre twin !
Un parador magique dans les environs de Séville ? Situé dans une ancienne forteresse musulmane transformée en palais, le Parador de Carmona offre une vue sublime sur l’horizon andalou. À partir de 120 € la nuit.

Metropol Parasol, Seville

Metropol Parasol, Séville, Andalousie      © Karol Kozlowski/Shutterstock.com

Que voir, que faire ?

Algarve

Avec son très beau littoral et son arrière-pays préservé, l’Algarve ravira les voyageurs en quête de nature sauvage et d’authenticité.

Faro et le parc naturel de Ria Formosa. À Faro (sur la pointe S de la région), on débute par une balade autour de la marina puis de la cathédrale pour prendre le pouls de la ville. Après la visite du Museu Regional do Algarve, on rejoint l’embarcadère pour une promenade en bateau sur la lagune de Ria Formosa.

Lagos et ses environs. À env. 90 km O de Faro, Lagos est la seconde station balnéaire de la région après Albufeira. Après une visite du marché, on met le cap sur la vieille ville pour découvrir quelques uns de ses trésors (l’église baroque de Santo António, le Museu municipal…). Puis, on explore les alentours, entre grottes marines, plages cartes postales et villages au charme fou. On se perd volontiers dans les ruelles pavées de Monchique (à env. 50 km NE de Lagos), où l’on peut acheter du miel ou de l’eau-de-vie d’arbouse produits localement, puis arrêt obligatoire à Fóia (à env. 10 km S de Monchique), point culminant de l’Algarve.

L’ouest. Sauvage et très préservée, la côte ouest de l’Algarve plaira aux amoureux de grands espaces et de surf. On peut d’ailleurs sillonner le littoral à pied, sur les sentiers balisés du GR Rota Vicentina.

L’arrière-pays. Profitez des couleurs du printemps pour découvrir l’Algarve hors des sentiers battus, loin du tourisme de masse. Forêts luxuriantes, châteaux médiévaux à Silves (à env. 60 km O de Faro), Castro Marim (à env. 60 km E de Faro) et Alcoutim (à env. 90 km NE de Faro), petits villages blancs, moulins à vent… Il y a tant à découvrir !

Parc naturel de Ria Formosa, Algarve

Parc naturel de Ria Formosa, Algarve      © Jon Arnold Images/ hemis.fr

Andalousie

En Andalousie, l’influence musulmane se fait particulièrement sentir, et on s’émerveille devant les innombrables merveilles architecturales classées au Patrimoine mondial par l’Unesco. Si les attraits majeurs de la région sont bien entendu les villes mythiques de Séville, Cordoue et Grenade, les villages de charme et les jolies stations balnéaires ne sont jamais loin.

Séville. Née d’un merveilleux mélange de cultures, l’enivrante Séville (au NO de la région) séduit bon nombre de visiteurs. On visite en priorité la cathédrale (ancienne mosquée), le palais de l’Alcazar et ses jardins, la plaza de España, le parc Maria Luisa, les arènes et le quartier gitan de Triana.

Cordoue. Au-delà de sa sublime mosquée-cathédrale, la ville de Cordoue (à env. 145 km NE de Séville) charme par ses ruelles piétonnes, ses patios colorés et les boutiques d’artisanat de son ancien quartier juif, la Judería. À env. 10 km O de la ville, le site archéologique de la Medina az-Zahara vaut aussi le détour.

Grenade. À Grenade (à env. 250 km SE de Séville), on visite la merveilleuse citadelle mauresque de l’Alhambra et ses jardins, puis le quartier de l’Albaïcin et la cathédrale.

Les Alpujarras. Cette vallée d’Andalousie (à l’E de Grenade), délimitée au nord par la chaîne de montagnes la sierra Nevada, et au sud par la côte méditerranéenne, fut l’un des derniers bastions des Maures. La culture arabe y est encore très présente : maisons blanches à toits plats, canaux d’irrigation, agriculture en terrasses, gastronomie colorée et fêtes traditionnelles.

Ronda. À env. 130 km SE de Séville, ce village blanc magique a un symbole : le Puente Nuevo, un pont monumental du XVIIIe s. offrant une vue imprenable sur la vallée. Autres incontournables du bourg : la vieille ville, l’arène (la plus ancienne d’Espagne) et le belvédère de la promenade de Blas Infante. Et s’il vous reste un peu de temps, visitez les jolis jardins suspendus de Cuenca.

Málaga et la Costa del Sol. Pour se rafraîchir un peu, direction Málaga (à env. 200 km SE de Séville), la ville natale de Picasso. Au château de Gibralfaro, aujourd’hui en ruines, on profite d’une vue imprenable sur la ville et la mer, avant de visiter les palais et jardins de l’Alcazaba. Sur la Costa del Sol, on va piquer une tête à Benalmádena (à env. 25 km SO de Málaga) ou à Marbella (à env. 60 km SO de Málaga).

Jardins de l'Alcazar de Cordoue

Jardins de l’Alcazar de Cordoue, Andalousie      © Aleksandar Todorovic/shutterstock

Le match des gastronomies

Andalousie

En Andalousie, les abats sont à l’honneur : sesos (cervelle), callos (tripes), riñones (rognons), et même criadillas (testicules de taureau ou d’agneau). Pour tapear (faire la tournée des bars en goûtant aux célèbres tapas) dans un cadre authentique, Séville, Málaga et Grenade sont les villes idéales. Attention, les délicieux vins de Jerez sont à consommer avec modération ! Pour faire la fête avec les habitants, trois événements majeurs rythment le calendrier andalou : le carnaval de Cadix (en février), la Feria de Abril de Séville (environ une semaine après Pâques) et la Feria de Agosto de Málaga (vers le 15 août).
Une pause tapas à Séville ? La Antigua Bodeguita est un incontournable de la vie sévillane. Toujours bondé, les tapas y sont délicieuses, les prix tout petits et l’ambiance 100 % locale !

Algarve

En Algarve, les amateurs de produits de la mer seront comblés. Partout sur la côte, on se régale de grillades de poissons frais, de crustacés et autres riz cuisinés. Les pâtisseries traditionnelles à base de figue et d’amandes sont également incontournables. Pour sortir, direction le littoral, dans les villes concentrant la plupart des bars et clubs de la région : Albufeira, Portimão, Alvor et Tavira.
Un bon restaurant à Tavira ? Direction Aquasul, l’adresse la plus originale de la ville. On y vient pour ses plats inventifs à base de produits ultrafrais et pour sa belle sélection de vins.

tapas

Tapas      © Foodpictures/shutterstock

Image à la Une : Real Alcazar, Séville, Andalousie ©MATTES René/hemis.fr
Laissez un commentaire