Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Où et quand partir ? > Quelle destination choisir ? > Îles italiennes : Sardaigne ou Sicile ?
Îles italiennes : Sardaigne ou Sicile ?

Îles italiennes : Sardaigne ou Sicile ?

Mis à jour le 17 janvier 2019 | ,
Publié le 13 juin 2016

D’un côté, la plus grande île de Méditerranée, à la nature sauvage ; de l’autre, celle qui possède l’histoire la plus riche. Face à face, deux perles italiennes qui jouent de leurs charmes, bien différents : la Sardaigne et la Sicile. Pour choisir entre ces deux joyaux, nous avons distingué leurs atouts réciproques et leurs différences.

Climat et meilleures saisons

Sardaigne

Le climat est très agréable toute l’année, en particulier au printemps et à l’automne, quand les foules sont reparties.

Sicile

Mai-juin et septembre sont les meilleures périodes pour se rendre en Sicile, car les températures sont alors moins caniculaires qu’en été. D’octobre à mars, les températures sont douces mais le temps peut être pluvieux ; il peut même neiger dans l’arrière-pays montagneux et sur l’Etna.

Notre vainqueur :

La Sardaigne pour l’été et l’automne, la Sicile pour le printemps et les saisons moins chaudes.

L'île de Stromboli en Sicile, Italie

L’île de Stromboli en Sicile, Italie      © funkyfrogstock/Shutterstock

Culture et patrimoine

Sardaigne

Côté patrimoine, l’île n’est pas la mieux dotée mais Cagliari, Alghero ou le village de Bosa, classé parmi « les plus beaux bourgs d’Italie », ont beaucoup à offrir. Les ruines de Tharros, le village préhistorique de Tiscali et le site archéologique de Su Nuraxi en font également une belle destination pour les amoureux de vestiges antiques et préhistoriques.

Sicile

La Sicile est certainement l’île de Méditerranée qui possède le patrimoine le plus riche : ruines antiques exceptionelles, églises normandes ou palais baroques sont au programme. Au sud, c’est carrément un ensemble d’une dizaine de villes qui a été classé au Patrimoine de l’humanité ! Influencée tout autant par la culture orientale qu’occidentale, la Sicile étale des trésors architecturaux de toutes sortes et toutes époques.

Notre vainqueur :

La Sicile, sans discussion. Sa position stratégique en Méditerranée en a fait, au fil des siècles, un carrefour des cultures.

Nature et paysages

Sardaigne

Le centre de l’île, sauvage et mystérieux, vaut largement le détour. Vous trouverez, où que vous soyez, de nombreux panoramas pour admirer ses sublimes paysages, entre côtes rocheuses, plaines plantées de vignes et hauts plateaux peuplés de chênes lièges.

Sicile

La Sicile, c’est le duel perpétuel entre l’eau, la terre et le feu : ses paysages sont marqués par les phénomènes géologiques et les éruptions volcaniques. À ce titre, l’Etna, volcan actif et dangereux, rythme encore la vie de milliers d’habitants, quand il ne la met pas en danger. De superbes excursions y sont possibles, tout comme sur le Stromboli, le volcan des Éoliennes.

Notre vainqueur :

Faut-il vraiment faire un choix ? L’une et l’autre sont superbes et recèlent des trésors naturels qu’il serait difficile d’énumérer. Si on doit les distinguer, la Sicile plaira sans nulle doute aux amoureux des volcans et de la géologie pendant que la Sardaigne comblera les amateurs de nature sauvage et de maquis.

Le golfe d'Orosei, Sardaigne

Le golfe d’Orosei, Sardaigne      © Monitco Lionel/Hemis

Plages et farniente

Sardaigne

La Sardaigne est véritablement une star du farniente à l’italienne : ses nombreuses plages lui valent une réputation internationale. C’est simple, où que vous résidiez, vous serez proche d’une plage de rêve ! La mer est en général calme et limpide, bordée de plages de sable fin. Vous trouverez des plages encore sauvages, comme celles de Cala Luna ou Piscinas, et d’autres plus aménagées comme la plage del Principe ou la Pelosa.

Sicile

Il y a moins de plages en Sicile qu’en Sardaigne. En saison, elles peuvent parfois être bondées ou difficilement accessibles : néanmoins, en cherchant bien, vous trouverez encore quelques endroits où étaler votre serviette. Petite astuce : visez les réserves naturelles où les littoraux ont été préservés, comme à Vendicari ou Zingaro. Avec la présence des volcans, les plages sont parfois constituées de sable noir ou de petits galets, une curiosité qui vous étonnera.

Notre vainqueur :

Pour cette question, c’est indéniablement la Sardaigne qui a notre préférence ! Ses plages peuvent figurer parmi les plus belles de la planète.

Sports et activités

Sardaigne

Qui dit plages dit sports nautiques en pagaille ! Les fonds marins sont particulièrement beaux en Sardaigne, et facilement observables : vous trouverez aisément des spots de plongée et de snorkeling. Certaines plages de l’Ouest sont exposées au vent et donc parfaites pour le surf ou la planche à voile ! Vous trouverez également dans l’intérieur sauvage de quoi organiser de belles randonnées, comme celle qui mène au village préhistorique de Tiscali.

Sicile

Avec sa nature sauvage et ses reliefs, la Sicile vous permettra de vous dépenser au cœur de paysages spectaculaires. L’île est propice à de multiples sports de plein air : randonnées dans les parcs des Nebrodi et des Madonie, escalade dans les gorges de l’Alcantara, balades à cheval dans l’Ouest, VTT dans les Égades…  Ne manquez pas les ascensions de l’Etna ou du Stromboli, incontournables !

Notre vainqueur :

C’est extrêmement serré. Les activités sont peut-être un peu plus variées en Sicile mais la chaleur estivale rend difficile le moindre effort sportif. La Sardaigne, plus tempérée, offre une nature plus sauvage et des fonds marins plus riches.

Celafù, Sicile

Cefalu, Sicile      © Valerio D’Ambrogi/Shutterstock

Ambiance et animation

Sardaigne

Moins fréquentée que la Sicile, la Sardaigne est dans l’ensemble une île familiale avec son ambiance rurale, son calme, son côté nature et ses nombreuses fêtes traditionnelles. Cependant, pour ceux qui sont à la recherche de glamour et de prestations et de luxe, rendez-vous sur la Costa Smeralda, l’un des hauts lieux du tourisme façon jet-set.

Sicile

Avec Palerme et Syracuse, la Sicile vous présente son côté animé, moderne et branché. Très fréquentée par les touristes du monde entier, l’île se targue de nombreuses adresses où goûter à l’effervescence sicilienne entre deux siestes, activité traditionnelle de l’île. L’été, de nombreux festivals de musique de tous styles se déroulent dans l’île.

Notre vainqueur :

La Sicile pour ceux qui veulent rencontrer du monde et faire la fête ; la Sardaigne pour les familles ou ceux qui recherchent « luxe, calme et volupté ».

Gastronomie

Sardaigne

Héritée du monde pastoral, la gastronomie sarde est très attachée à son terroir et volontiers aromatisée par les espèces communes dans son maquis (thym, myrte, lentisque…). Le fromage (de brebis) et les viandes ont la place d’honneur dans les assiettes, sans oublier le fameux miel amer. Participez, pour votre plus grand plaisir, à la sempiternelle lutte entre terra e mare, viande et poisson, qui agite la Sardaigne depuis des années ! Côté flacons, les cépages locaux, cannonau et vermentino, permettent de belles découvertes.

Sicile

La Sicile a la réputation de proposer l’une des meilleures tables d’Italie. Elle doit ses plats traditionnels à un mélange savant des différentes influences qui ont forgé son identité au fil des siècles : byzantine, arabe, grecque, espagnole, italienne… Vous l’aurez compris, en Sicile, la nourriture est aussi riche que l’histoire de l’île, et on aime ça ! Côté vins, l’île se défend fort bien avec le fameux Nero d’Avola, le Marsala et les étonnants crus des pentes de l’Etna.

Notre vainqueur :

Dur dur de faire un choix, car en matière de gastronomie, les deux îles sont très très bien dotées ! Cependant, la Sicile offre peut être plus d’originalité, avec des plats venus de différents horizons : toujours agréable de trouver une petite touche d’Orient dans les assiettes italiennes !

Plateau de nourriture traditionnelle de Sardaigne

Plateau de nourriture traditionnelle de Sardaigne      © marmo81/Shutterstock

Budget

Sardaigne

Le coût de la vie est en général moins cher qu’en France. Attention cependant aux villes touristiques et surtout à la Costa Smeralda, qui est très chère en saison.
Y aller. Avion. Entre 110-300 € A/R par personne.
Se loger. Dès 50-75 € dans les agriturismi.
Loisirs. Entre 3 et 10 € l’entrée au musée.
Sur place. Comptez un budget d’env. 70 à 170 €/j./pers. selon le niveau de prestations demandées (hébergement et restauration compris)

Sicile

Le coût de la vie double lors de la haute saison, et l’île reste chère près des côtes. Pensez à chercher les promotions sur Internet.
Y aller. Avion. Entre 150-250 € A/R par personne.
Se loger. Bien souvent un minimum de 80-100 €, même pour des prestations basiques.
Loisirs. Entre 5 et 13 € l’entrée au musée.
Sur place. Comptez un budget d’env. 150 à 200 €/j. pour 2 personnes (hébergement, visites et restauration compris).

Notre vainqueur :

La Sardaigne se révèle moins chère que la Sicile, en particulier en haute saison si l’on évite les sites les plus touristiques.

Accès, transports et déplacements

Sardaigne

Y aller. Comptez env. 2 h de vol pour un direct Paris-Olbia ou un Paris-Cagliari et entre 4 et 5 h pour un vol avec escale en Italie continentale. En basse saison, les vols low-cost sont limités à des trajets Beauvais-Cagliari et Charleroi-Cagliari (avec Ryanair).
En voiture. Les routes sont plutôt bonnes mais il y a peu de panneaux de signalisation pour les plages et sites touristiques. Le trafic peut être très dense sur le littoral et dans les stations balnéaires les plus touristiques lors de la haute saison.
Bus et autocars. Souvent assez pratique, le réseau est très développé sur l’île, desservant toutes les grandes villes et les stations balnéaires.
Trains. Peu cher, mais peu pratique car les gares ne sont souvent pas situées dans les villes et il faut ajouter des liaisons en bus. Le réseau n’est pas très développé et peu fiable.
Bateau. Les liaisons maritimes sont régulières et permettent de rallier Olbia, Arbatax et Cagliari, ainsi que d’autres sites comme l’archipel de La Maddalena ou l’île San Pietro.

Sicile

Y aller. Comptez env. 2 h 30 de vol pour un Paris-Palerme ou Paris-Catane, et 4 h 30 pour un vol avec escale à Rome ou à Milan.
En voiture.
 Comme en Sardaigne, il est plutôt facile de circuler ; là encore il faudra s’attendre à un trafic dense dans les lieux touristiques en haute saison.
Bus et autocars. Le réseau dessert toute l’île mais peu vite devenir un casse-tête avec ses nombreuses correspondances.
Trains. Seules quelques lignes arrivent à concurrencer le bus, le reste du réseau étant lent, vétuste et peu fiable.
Bateau. Le transport maritime est fonctionnel, notamment pour rejoindre les îles Éoliennes ou Égades.

Notre vainqueur :

La Sicile, accessible toute l’année et plus facilement. Pour le transport intérieur, les deux îles se valent. Bon plan : vous pouvez visiter la Sicile en voiture ou la Sardaigne lors d’une croisière.

Le Palais des Normands, Palerme, Sicile

Le Palais des Normands, Palerme, Sicile      © marcociannarel/Shutterstock

Notre verdict

Le dilemme est cornélien, mais il faut bien, arrivé à l’heure de la réservation des billets, faire un choix !
La Sardaigne semble idéale pour un séjour estival où le farniente est roi, en particulier en famille. La Sicile s’impose en revanche pour ceux qui ne jurent que par la culture et l’animation.

Article partenaire.

Image à la Une : Plage de Capriccioli, Sardaigne © Samot/shutterstock
Vos commentaires

La Sardaigne est une ile qu’on peut découvrir et apprécier meme au printemps ou à l’Automne car elle offre vraiment tout, de la mer jusqu’à la montagne sans oublier la gastronomie et le gout de l’authentique.

Vous ne parlez qu’en de restaurants proches de mer ou pres commerces. Vous n’allez pas visiter tous les autres restaurants. Pourquoi ? Nous sommes allés a la Trattoria Del Popolo à Messina. Leur cuisine est familiale, fraîche,goûteuse et parfumée. Pourtant elle n’est pas dans votre livre. Ni les autres petits restaurants où nous sommes allés. Pas de temps ? Pourtant d’un livre à l’autre ce sont toujours les mêmes. Allez-vous sur place ? Finalement je m’en pose là questions.

Bonjour Laurence,
La Trattoria del Popolo à Messine est bien dans notre guide, en p. 277 (édition parue en mai 2017 ; ce restaurant figurait aussi dans la précédente édition). Donc oui, nous allons sur place ! Si vous avez d’autres adresses de restaurants à nous conseiller, nous sommes toujours preneurs, et nous enverrons sans faute notre auteur les tester lors de son prochain voyage en Sicile. Bien cordialement, l’équipe Évasion

que de belles îles, même un voyage « On the road » serait génial

Laissez un commentaire
Vos commentaires

que de belles îles, même un voyage « On the road » serait génial

Bonjour Laurence,
La Trattoria del Popolo à Messine est bien dans notre guide, en p. 277 (édition parue en mai 2017 ; ce restaurant figurait aussi dans la précédente édition). Donc oui, nous allons sur place ! Si vous avez d’autres adresses de restaurants à nous conseiller, nous sommes toujours preneurs, et nous enverrons sans faute notre auteur les tester lors de son prochain voyage en Sicile. Bien cordialement, l’équipe Évasion

Vous ne parlez qu’en de restaurants proches de mer ou pres commerces. Vous n’allez pas visiter tous les autres restaurants. Pourquoi ? Nous sommes allés a la Trattoria Del Popolo à Messina. Leur cuisine est familiale, fraîche,goûteuse et parfumée. Pourtant elle n’est pas dans votre livre. Ni les autres petits restaurants où nous sommes allés. Pas de temps ? Pourtant d’un livre à l’autre ce sont toujours les mêmes. Allez-vous sur place ? Finalement je m’en pose là questions.

Laissez un commentaire