Pixel Facebook

Le meilleur de nos guides
Les conseils des blogueurs voyage
Votre itinéraire et votre voyage sur mesure

Où et quand partir ? > Saisons > 4 destinations à petit prix pour l’été 2015
4 destinations à petit prix pour l’été 2015

4 destinations à petit prix pour l’été 2015

Mis à jour le 30 novembre 2018 | , , ,
Publié le 16 mars 2015

Cet été, pas besoin de dépenser une fortune pour s’offrir une escapade estivale digne de ce nom ! Que vous soyez un insatiable aventurier ou un bronzeur professionnel (voire les deux !), en vous y prenant à l’avance et en flairant les bons plans, les vacances de vos rêves sont à votre portée. Le Guide Évasion vous propose sa sélection de destinations pour l’été 2015, garantie petit budget mais grand dépaysement !

(Les tarifs de vols indiqués correspondent aux prix les plus bas observés début mars, pour des allers simples au départ/retour de Paris, pour les mois de juillet et août).

L’Andalousie, pour bronzer

L’Andalousie, trop chaude en été ? C’est vrai pour l’intérieur (on atteint parfois les 45° C à Séville !) mais beaucoup moins pour le littoral, en particulier sur la côte atlantique : sur la Costa de Luz, vous profiterez d’un climat très agréable, avec des températures ne dépassant pas les 30°C et un vent rafraichissant. Située à l’extrême sud-ouest, elle promet un séjour 100% détente et nature. De magnifiques plages sauvages s’offrent à vous (attention aux vagues !) ; les plus sportifs pousserons au sud jusqu’à Tarifa, un spot de de planche à voile réputé dans toute l’Europe. Au nord, l’immense Parque Nacional de Doñana, première réserve biologique d’Europe (54 000 ha de marais, étangs et lagunes) se parcourt à pied ou à cheval. Enfin découvrez Cadix, fascinante cité millénaire bâtie sur la mer, et prenez le temps de vous perdre dans le dédale de ses ruelles…

Point budget :

Vol : Plusieurs choix s’offrent à vous, en fonction de votre itinéraire. Mais que vous atterrissiez à Séville ou à Malaga, comptez au moins 100€ l’aller simple depuis Paris via Vueling. Vous trouverez cependant quelques billets à partir de 50€ pour Malaga en réservant sur Easyjet.
Hébergement : Pour éviter les hôtels vite remplis et assez onéreux de la Costa de la Luz, pourquoi ne pas choisir de louer la chambre ou l’appartement d’un particulier ? Vous en trouverez à des prix imbattables (à partir de 20€ la nuit à Cadix, par exemple) sur des sites comme Airbnb.
Restauration : Tout le long de la côte, les restos de poisson et de fruits de mer pullulent (une spécialité de la région), ainsi que les bars à tapas, où vous pourrez vous restaurer pour trois fois rien. Une grosse faim à El Puerto de Santa María ? Le « restaurant-poissonnerie » Romerijo (José Antonio Romero Zarazaga, 1, 956 54 12 54) y remédiera sans problème pour moins de 20€ !

andalousie tarifa los lances

Plage de Los Lances à Tarifa      © Algefoto/shutterstock

Malte, pour se la jouer Indiana Jones

Avis aux archéologues en herbe : l’île de Malte, avec sa riche histoire, est le terrain jeu idéal pour des vacances mêlant patrimoine et soleil. Sur la côte sud-ouest, vous admirerez les temples mégalithiques de Ħaġar Qim et Mnajdra, inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco ; sur la côte sud-est, vous explorerez le mystérieux caveau funéraire de Ħal Saflieni Hypogeum, creusé vers 2 500 av. J.-C ; sur l’île de Gozo, vous vous émerveillerez devant le temple Ġgantija, l’un des plus anciens édifices au monde. Pour une pause détente bien méritée, Malte saura vous séduire avec ses criques de rêve qui raviront les amateurs de plongée (les fonds marins regorgent de spots exceptionnels, parmi les meilleurs de Méditerranée). L’anse de Ramla à Gozo vous surprendra avec sa plage de sable… rouge !

Point Budget :

De nombreux tour operator proposent des semaines tout compris (avec le vol) à des prix très intéressants (dès 500 €/semaine sur Promovacances et Look Voyages).
Vol : Le plus simple est de partir avec la compagnie Air Malta, qui assure une liaison directe entre Paris et Malte en seulement 2 h 45. Comptez cependant 100€ minimum pour un aller simple en haute saison.
Hébergement : À Malte, la majorité des hôtels sont concentrés à La Valette, sur la côte nord et sur l’île de Gozo, mais vous trouverez farmhouses et chambres d’hôte dans tout le pays, à des prix parfois très intéressants. Une bonne adresse à La Valette ? Asti Guesthouse (18 St Ursula St., 21.23.95.06 ou 21.22.74.83), une petite pension pleine de charme qui propose des chambres à moins de 30 € la nuit.
Restauration : Pour vous régaler à moindre coût, direction l’une des nombreuses trattorie du pays. À La Valette, Inspirations (St James’ Cavalier, 21.24.12.24), un petit café-bistrot niché sous les voûtes de St James’ Cavalier, sert des spaghettis et penne à tomber pour moins de 10€. Et pour moins de 20€, vous aurez un bon aperçu de la succulente cuisine maltaise (ne passez pas à côté des plats de lapin et des pastizzi, feuilletés farcis typiques).

malte temple mnajdra

Temple mégalithique de Mnajdra      © McCarthy’s PhotoWorks/shutterstock

L’Algarve, pour tomber amoureux

Envie d’une escapade estivale en amoureux ? Cap sur l’Algarve, tout au sud du Portugal, qui rassemble à lui seul les plages les plus célèbres du pays (des stations très fréquentées de Praia da Rocha et Albufeira à la secrète Meia Praia à Lagos, en passant par la très « carte postale » lagune d’ Olhão). Et entre deux baignades, vous tomberez inévitablement sous le charme des villes qui bordent l’océan. Notre coup de cœur ? La petite cité de Tavira, tout à l’est, dont le vieux pont romain et les petites ruelles d’époque constituent un véritable appel au romantisme.

Point Budget :

Vol : En haute saison, Easyjet propose des vols journaliers vers Faro (seulement 1h30 de vol). Les prix commencent dès 30€ l’aller simple (mais vous trouverez la majorité des billets autour de 100€). Si vous préférez atterrir à Lisbonne, elle est desservie par de nombreuses low cost ; notez par exemple que Transavia augmente la fréquence de ses liaisons vers la capitale portugaise cet été.
Hébergement : L’Algarve est peuplée de petites pensions de charme, pour certaines assez abordables (à partir de 40€ la nuit). Pensez à réserver bien en amont, car les chambres s’envolent à toute vitesse en haute saison. Et pour les amateurs de grand air, le camping est une alternative encore plus économique ! Vous en trouverez sur toute la côte, de Lagos (Parque Valverde, Praia da Luz, 282 78 92 11) à Tavira (Ilha de Tavira, 281 32 17 09) en passant par Olhão (Parque de Campismo de Fuseta, à env. 10 km E d’ Olhão, 289 79 34 59).
Restauration : Impossible de passer à côté du poisson, que l’on sert sous toutes ses formes et à petit prix dans les nombreux restaurants de bord de mer ! Une bonne adresse à Olhão ? Kinkas (av. 5 de Outubro, 289 70 33 33), un petit restaurant de poisson situé juste à côté du marché : produits ultra-frais et conseils avisés du patron, le tout pour moins de 10€ le repas.

algarve praia da rocha

Praia da Rocha      © Marcin Krzyzak/shutterstock

Le Monténégro, pour randonner sans limite

À seulement 2h30 de Paris, le méconnu Monténégro vous promet des vacances sportives et dépaysantes. Le majestueux lac Skadar, bordé de marais riches en pélicans, rivalise avec les lacs de haute montagne comme le secret Biogradsko, ou le lac Noir ; les monts escarpés du Durmitor répondent aux impressionantes bouches de Kotor, qui naissent dans l’Adriatique. Un terrain de jeu rêvé pour les randonneurs : marches de moyenne montagne, balades champêtres ou sentiers littoraux, chacun trouvera son bonheur. Pour les inconditionnels de la baignade, plonger depuis les quais de la ville vénitienne de Perast, dans les bouches de Kotor, est vraiment inoubliable.

Point Budget :

Vol : Comptez au minimum 260€ pour un aller-retour Paris-Podgorica. Le bon plan ? Choisissez d’atterrir à Dubrovnik, fréquemment desservie par les compagnies low-cost, avant de rejoindre le Monténégro par bus. Dans tous les cas, même si le billet d’avion n’est pas forcément donné, la vie est tellement peu chère sur place qu’il sera vite rentabilisé !
Hébergement : Au Monténégro, le meilleur plan est de dormir chez l’habitant : les Monténégrins vous offriront un accueil des plus typiques, pour une somme souvent modique. Si votre budget est encore plus serré, poussez la porte des auberges de jeunesse du pays (il y en a dans toutes les villes), qui proposent de plus en plus de chambres privées. À Kotor par exemple, Old Town Hostel a installé, au cœur d’un ancien palais, dortoirs et chambres doubles avec kitchenette (de 13 à 30€ la nuit).
Restauration : Au Monténégro, il serait dommage de ne pas goûter (voire rapporter !) des spécialités du pays, que vous trouverez à des prix très raisonnables, dans les auberges de montagne notamment. Au programme : du prsut, jambon fumé au goût unique, du fromage de chèvre à tomber par terre, et pour les plus affamés, du kačamak, bouillie typique préparée à base de pommes de terre, farine, fromage et lait.

durmitor montenegro

Parc national de Durmitor      © Creative Travel Projects/shutterstock

Image à la Une : ©Tyler Olson/shutterstock
Laissez un commentaire
Pour construire votre voyage